Régions

Wessal Casablanca-Port: Coup d’envoi royal

Par L'Economiste | Edition N°:4483 Le 16/03/2015 | Partager
Une série d’investissements de l’ordre de 4 milliards de DH !
Chantier naval, ports de pêche et terminal de croisière… les chantiers lancés

Le Souverain donnant le coup d’envoi, vendredi 13 mars, au méga-chantier Wessal Casablanca-Port. Une série de projets qui devront réhabiliter le centre-ville, renforcer l’attractivité de la métropole tout en la dotant d’un positionnement plus international

Les projets «Wessal Casablanca-Port» se confirment. Le Souverain vient de donner, vendredi 13 mars, le coup d’envoi d’importants projets dans la zone portuaire de la capitale économique.  Ce vaste chantier de réhabilitation urbaine  porte sur le lancement d’un méga-pôle urbain dans le quartier de la gare Casa-Port.Comme nous l’avons annoncé en avril 2014, cette opération est inscrite dans le  programme «Wessal Casablanca-Port».Il s’agit là de projets gigantesques, censés reconfigurer une bonne partie du centre-ville, qui mobilisent 4 milliards de dirhams. Concrètement, les projets consistent en la construction d’un nouveau chantier naval, l’aménagement d’un port de pêche et le développement d’un terminal de croisières. A terme, et une fois aménagés, ces  sites permettront une totale restructuration et une réhabilitation de l’ensemble de la zone portuaire de Casablanca.Le futur chantier naval sera réalisé en deux phases. Il prévoit la construction d’une cale sèche d’une capacité de 22 unités/an, l’aménagement de quais de réparation, la réalisation d’une forme de Radoub (élévateur à bateaux) d’au moins 5.000 tonnes.Une plateforme qui permet de traiter simultanément 6 navires ainsi que la mise en place d’un portique à sangles de 450 tonnes. Ce chantier porte également sur l’aménagement d’un terre-plein de 21 hectares, la construction d’ateliers ou encore  l’extension de la digue secondaire dite jetée Moulay Slimane          (150 ml).Pour sa part, une fois opérationnel, le port de pêche (450 millions de DH) devra améliorer la sécurité et les conditions de travail des pêcheurs. Ce qui se traduira par des conditions meilleures en termes de commercialisation et de valorisation des produits de la mer, une meilleure organisation de la pêche artisanale et le développement d’activités connexes.A terme, le port devra recevoir 160 barques de pêche artisanale, 120 chalutiers de pêche hauturière et 70 bateaux de sardines. Au programme également: l’aménagement d’une digue principale d’une longueur de 665 mètres linéaires (ml), d’une digue secondaire de 500 ml, d’un terre-plein avec une surface de l’ordre de 7,6 hectares et d’un bassin à flot (11,6 ha).Quant au terminal de croisières, il devra accompagner les projets touristiques prévus par le programme Wessal Casablanca-Port. Il vient renforcer l’attractivité de la métropole conformément à la Vision 2020 du tourisme. Ce site répondra à la demande de plus en plus forte des agences de voyages pour le tourisme de croisière.Le nouveau terminal des croisières sera adossé à la jetée de Moulay Youssef du port, à la hauteur de l’ancien poste pétrolier. Il pourra accueillir des navires allant jusqu’à 350 m de longueur et 45 m de largeur, avec une profondeur de 9 mètres. De même, il est prévu d’aménager deux quais de débarquement d’une longueur totale d’environ 650 m. Sa capacité annuelle d’accueil sera au moins de 450.000 croisiéristes.Pour doter la capitale économique d’un cachet encore plus international, Wessal Capital prévoit la construction d’un complexe résidentiel selon les formes architecturales des grandes métropoles, à l’instar de Sydney, New York, Londres ou encore Abou Dhabi. Le tout dans le respect du cachet et des spécificités architecturales marocaines. Dans le même esprit, le site accueillera un complexe professionnel intégré (53.000 m2) à l’image des grands centres d’affaires internationaux, d’unités hôtelières de luxe, d’espaces commerciaux et de loisirs, en plus de l’aménagement d’espaces verts.La dimension culturelle et scientifique n’est pas en reste. En effet, les promoteurs de ce méga-chantier comptent promouvoir  des activités à vocation culturelle afin de consolider les compétences de jeunes et favoriser leur participation active au processus de développement local. Sur le même registre, le projet programme du fonds Wessal accueillera une cité des sciences et une bibliothèque scientifique.  «Wessal Casablanca Port» est le premier chantier d’une série de projets développés par Wessal Capital. Un fonds (voir aussi encadré) qui prévoit également d’apporter sa contribution aux projets d’aménagement de la vallée de Bouregreg et de la marina de Tanger.

Levier d’investissementde nouvelle génération

Mobilisant des investissements de l’ordre de 6 milliards de dirhams, le programme Wessal Casablanca-Port a pour vocation de réaliser des projets cohérents avec la Vision 2020 du tourisme. L’enjeu est d’ériger la métropole en destination phare de tourisme d’affaires, de culture et de croisières.Le Fonds Wessal Capital est détenu par 5 actionnaires, dont 4 fonds souverains du Golfe et le Maroc (Fonds marocain de développement touristique -FMDT). Wessal Casablanca-Port sera réalisé sur une superficie globale de 12 hectares pour repositionner la métropole sur l’échiquier international. Wessal Capital est un levier d’investissement de nouvelle génération, réparti à parts égales entre les Etats investisseurs (Emirats arabes unis, via Aabar Investments PJS, Koweït via Al Ajial Investment Fund Holding, Qatar via Qatar Holding LLC et le Maroc via le FMDT. S’y ajoute l’Arabie saoudite à travers son fonds souverain Public Investment Fund pour porter l’enveloppe globale d’investissement en fonds propres à 3,4 milliards de dollars.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc