Culture

M’hamid El Ghizlane fête les nomades

Par L'Economiste | Edition N°:4481 Le 12/03/2015 | Partager
La 12e édition du festival se tient du 13 au 15 mars
Au programme : Ateliers, conférences-débats, expositions, musique, danse…
Démonstrations d’activités nomades : course de dromadaires, tournoi de hockey…

Nabil Othmani et son groupe, musiciens touaregs venus du sud-est algérien, lors de la 10e édition du festival en 2013

Le Festival international des nomades, l’un des rendez-vous annuels  phares de la région de Zagora, se tient à M’Hamid El Ghizlane du 13 au 15 mars. Cette 12e édition se déroulera sous le thème : «Nomades d’Afrique entre diversité régionale et unité culturelle : quelles perspectives?». Le Festival international des Nomades est une manifestation culturelle et artistique qui se tient en plein air dans la vallée du Drâa et qui met en valeur le nomadisme. Il a été créé par l’Association Nomades du monde, dont l’objectif est de sauvegarder le patrimoine matériel et immatériel des nomades. Au fil des années, l’évènement fidèle au concept d’origine, s’est ouvert aux nomades du monde entier, en attirant de plus en plus de public, offrant ainsi un véritable rayonnement national et international à ce site, riche par son histoire. Cette manifestation, qui se veut aussi fédératrice, contribue au développement culturel et socio-économique ainsi  qu’au désenclavement du sud-est marocain. L’événement a également pour objectifs de créer un lieu de rencontres spécifiques à la culture nomade avec des poètes, groupes folkloriques, chanteurs et artistes de renommée nationale et internationale, offrir un espace de dialogue entre cultures du monde mais aussi faire passer un message d’espoir, de paix, de rapprochement entre les peuples et les cultures des cinq continents dans un contexte géopolitique marqué par des tensions. La 12ème édition présentera des conférences-débats et ateliers, en liaison avec la thèmatique. Trois panels seront organisés autour de: «Résilience des nomades en Afrique et politiques régionales de développement», «Enjeux socio-économiques des mutations du nomadisme en Afrique» ou encore «Utilisation des plantes, voies d’exploration ethno-pharmacologiques au service de la thérapie moderne». Egalement au programme, des démonstrations d’activités nomades sportives et culinaires tels que, le tournoi de hockey nomade dit Mohkach, la course de dromadaires connue sous le nom de Ellaz ou encore la préparation du pain de sable appelé Mella. Les activités culturelles et artistiques comprendront un espace d’exposition avec des points de vente de produits du terroir et d’artisanat, ainsi que 3 soirées musicales à la programmation très éclectique. Les artistes se produiront sur deux sites, une scène acoustique sur les dunes de M’Hamid et une scène sonorisée au centre de la commune. Sur le volet international, le casting est très relevé cette année. Parmi les artistes programmés,  figurent Debademba du Mali et du Burkina Faso, Ezza et Etran Finatawa du Niger, Flamenco d’Espagne et la Troupe de Joïk de Norvège. Côté nationaux,  il y a Tachinouit, Ribab Fusion, Jeunes Nomades Tinariwen, pour n’en citer que quelques uns. Comme chaque année, d’autres activités s’ajouteront au programme.
Aïda BOUAZZA

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc