Régions

Tanger: Les Allemands en prospection

Par L'Economiste | Edition N°:4467 Le 20/02/2015 | Partager
Une quarantaine d’entrepreneurs germaniques en visite
Une opportunité pour développer les relations commerciales entre les deux pays

C’est l’ex-président de l’Allemagne fédérale, Christian Wulff, aujourd’hui président de l’Association euromed pour la coopération et le développement, qui était à la tête de la délégation. Son pays cherche à se positionner face à la France et l’Espagne

Intérêt prononcé des investisseurs allemands pour la ville de Tanger, actuellement 2e pôle économique et industriel du pays. Mardi dernier, une importante délégation de businessmen germaniques s’y est rendue dans le cadre de la 5e rencontre maroco-allemande qu’organise le Centre Régional de l’Investissement de la région en collaboration avec la Chambre de commerce de Tanger, l’ambassade du Maroc à Berlin et l’Association Euro-méditerranéenne pour la coopération et le développement (EMA). C’est d’ailleurs son président, Christian Wulff, ancien président fédéral d’Allemagne de 2010 à 2012 qui pilotait la délégation multisectorielle (aéronautique, transport et logistique, tourisme, bâtiment, santé, fabrication de machines, industrie agro-alimentaire et consulting). «Le Maroc constitue un partenaire important pour l’Allemagne, en raison de sa position stratégique à proximité de l’Europe, de sa stabilité et de ses potentiels économiques distingués», a affirmé l’ancien président allemand qui a assuré que son pays allait travailler à rattraper le retard enregistré au Maroc en général et au nord en particulier face à d’autres pays européens comme l’Espagne ou la France.
Une idée que partage Omar Chraibi, directeur du CRI. En effet, selon lui, le Maroc et l’Allemagne affichent un modeste volume en matière d’échanges commerciaux qui reste en deçà des potentiels des deux pays, rappelant qu’ils ne représentent que 4,11% du total des échanges du Maroc en 2013 : à peine 2 milliards d’euros, soit cinq fois moins que l’Espagne. Chraibi a encouragé les investisseurs allemands à tirer profit de «l’énorme potentiel d’investissement qu’offre la région» et de profiter de l’image positive dont jouit l’industrie allemande. Au niveau des investissements, la situation n’est pas meilleure, rappelle Omar Moro, président de la Chambre de commerce. L’Allemagne  avec 118 millions d’euros en 2013, arrive loin  avec seulement 3% des IDE attirés par le Maroc. Pourtant l’Allemagne pourrait profiter d’une véritable opportunité, comme le souligne Zakiya Sekkat, directrice générale de Poudrox industries, intervenant au nom de la CGEM-Nord. «C’est une chance en or qui se dresse devant les fournisseurs allemands de biens d’équipement au Maroc ou le secteur industriel est en pleine mutation», explique cette dernière.
A noter que les opérateurs allemands ont aussi eu droit à un programme de découverte avec la visite de plusieurs unités industrielles au sein de la TFZ et du joyau de la région, le complexe portuaire TangerMed. La délégation allemande devra par la suite compléter son périple marocain par une rencontre d’opérateurs à Rabat et à Casablanca. L’Allemagne est présente à Tanger dans divers domaines dont les plus importants sont la logistique et les énergies alternatives. D’ailleurs, la coopération allemande a financé une bonne partie des travaux pour la réhabilitation du système d’assainissement solide de Tanger.
De notre correspondant Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc