Entreprises

Capelem reconfigure son process

Par | Edition N°:4430 Le 29/12/2014 | Partager
Faisceaux électriques, injection plastique, sous-ensembles mécatroniques… l’offre produits
90% de la production destinée à l’export

Basée à Mohammedia, l’unité industrielle Capelem fabrique  des serrures électroniques, des pièces de fixation ou encore des faisceaux électriques pour le compte de constructeurs automobiles

Capelem, la filiale du groupe français Simonin, modernise son outil de production. Basé à Mohammedia, ce sous-traitant automobile vint d’injecter 1,5 million d’euros (un peu plus de 15 millions de DH) dans la reconfiguration de son process industriel. «Cet investissement vise à moderniser notre parc industriel et recruter 42 personnes», précise Youssef Hedda, DG de Capelem. En pleine croissance, l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros pour 2014 (plus de 66 millions de DH). «Nous tablons sur une croissance de 15% en 2015», prévoit le top management. Pour y arriver, l’industriel a passé commande pour des machines robotisées en provenance de France et d’Allemagne notamment. La production de Capelem est orientée essentiellement à l’export (90%), sur le marché européen. Le reste est destiné à des équipementiers automobiles établis au Maroc. Le fabricant est spécialisé dans l’injection en plastique, le surmoulage, la fabrication de faisceaux électriques, l’assemblage de sous-ensembles mécatroniques… des produits destinés à des secteurs comme l’automobile, l’industrie, les cosmétiques ou encore le médical. Cette montée en gamme dans le process industriel fait partie des 13 conventions d’investissement annoncées fin octobre lors du congrès Automotive Meeting Tangier (AMT). Pour financer la modernisation de son parc industriel, Capelem a fait appel aux banques (50%), à ses fonds propres (30%) et à l’Etat à travers le programme Imtiaz (20%). Ce programme de l’ANPME (Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise) est, rappelons-le, un dispositif d’appui aux PME à fort potentiel de croissance  à hauteur de 20% de l’investissement dans la limite de 5 millions de DH. La filiale marocaine du groupe français Simonin dispose d’un portefeuille clients de référence: Schneider Electric, Valeo, Mistuba, NTval ou encore Renault Tanger. L’entreprise emploie quelque 200 personnes. Sur la partie automobile, Capelem ne limite pas sa sous-traitance au constructeur automobile français au losange. Etendue sur une superficie de 6.600 m2, l’usine de Mohammedia fabrique aussi des produits comme des serrures électroniques, des pièces de fixation ou encore des faisceaux électriques pour d’autres constructeurs. L’entreprise compte capitaliser sur ses certifications ISO 9.001 et ISO/TS 16.949 pour développer le portefeuille clients.  La maison mère (groupe Simonin) est  spécialisée dans la conception et la fabrication de pièces techniques métalliques pour l’insdustrie. Fondée en 1926, l’entreprise emploie 500 personnes pour un chiffre d’affaires de 50 milliards d’euros. En 2006, le groupe a racheté l’entreprise bretonne Capelec et par ricochet sa filiale marocaine Capelem. En avril dernier, le groupe Simonin a été racheté à son tour par le groupe lyonnais Sintex NP. Ce rapprochement stratégique va permettre au groupe de renforcer son offre de sous-traitance en produits mécatroniques sur le marché européen et devrait réaliser un chiffre d’affaires consolidé de 230 millions de DH en 2014.
A. At

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc