Entreprises

Banco Popular se rapproche de ses compatriotes au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:4399 Le 13/11/2014 | Partager
Elle lance un premier bureau de représentation à Casablanca
Objectif : contribuer au financement des échanges entre le Maroc et l’Espagne

Pablo de la Torre (à droite), directeur de la division internationale de Banco Popular Espanol en compagnie de Pablo Abad Jean, directeur du bureau de représentation au Maroc, lors de la cérémonie de lancement de la représentation le 11 novembre dernier

BANCO Popular Espanol (BPE) intègre le système bancaire marocain. La troisième banque d’Espagne vient d’inaugurer (mardi 11 novembre), son premier bureau de représentation au Maroc. Il faut dire que les opportunités ne manquent pas pour la banque espagnole qui est le troisième établissement bancaire ibérique à installer une représentation au Maroc (après Caixa et banco Sabadell). Ce sont en moyenne prés de 21.000 entreprises espagnoles qui déclarent avoir de l’intérêt pour le marché marocain. Sur les 700 qui franchissent le pas en créant des filiales de ce côté de la méditerranée, près de la moitié sont clientes de BPE. «Nous sommes venus à la demande de nos clients qui investissent au Maroc», confie à L’Economiste Pablo Abad Jean, directeur du bureau de représentation. D’ailleurs, pour les entrepreneurs espagnols, le Maroc recèle d’un potentiel beaucoup plus intéressant que les pays voisins en Europe. «Il est devenu très difficile de s’y installer. A l’image du Portugal où la situation économique est très peu avantageuse», ajoute Abad Jean. De plus, la banque mise sur les échanges commerciaux entre l’Espagne et le Maroc qui ont plus que doublé durant les dix dernières années. Sa vision porte, entre autres, sur le financement du commerce extérieur entre les deux pays. Le Maroc est le second partenaire commercial non européen de l’Espagne après les Etats-Unis. En outre, l’objectif du bureau de représentation est d’apporter plus de soutien et d’accompagnement aux entreprises participant à des projets d’envergures dont notamment l’énergie renouvelable (projet de la centrale solaire à Ouarzazate), l’automobile (plateforme à Tanger), les services, l’hôtellerie ou encore le BTP. A cela s’ajoute, des opportunités d’ouvertures aux entreprises marocaines qui souhaitent développer leurs relations commerciales avec l’Espagne. Cependant, «l’objectif de la banque espagnole n’est en aucun cas de faire de la banque de détail», assure Abad Jean.
La démarche entre dans le cadre du plan stratégique du groupe, entamé en 2013. Ce programme prévoit notamment une diversification géographique «prudente» qui permettra à BPE de réaliser environ 30% de ses bénéfices. La banque est désormais installée dans une vingtaine de pays. Le bureau de représentation de Casablanca fait suite aux dernières ouvertures en Pologne, en Turquie, à Dubaï ainsi qu’à la récente prise de participation de 24,9% d’une banque mexicaine.
Banco Popular a réalisé au terme des premiers mois de l’année un PNB de plus de 3 milliards d’euros. Les bénéfices ressortent quant à eux à 231 millions de DH.  La troisième banque espagnole gère à ce jour les comptes d’1 PME sur 5. L’encours des crédits octroyés aux PME s’établit à plus de 41 milliards d’euros, avec un taux de croissance moyen de 10%.


A. Lo

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc