Competences & rh

Actu/Ecole belge : «Nous couvrirons tout le secondaire»

Par L'Economiste | Edition N°:4355 Le 10/09/2014 | Partager

Etienne Crousse, directeur de l’Ecole belge de Casablanca: «Durant tout ce mois de septembre nous continuerons à recevoir des accessoires sur mesure pour assurer les meilleures conditions d’accueil et de travail pour nos élèves»

Ces derniers mois, l’équipe de l’école était sur le pied de guerre pour préparer l’ouverture du premier établissement d’enseignement belge au Maroc. Son directeur revient sur le projet. 

- L’Economiste: L’école n’est pas encore suffisamment équipée selon les parents. L’ouverture était-elle finalement prématurée?
- Etienne Crousse: Absolument pas. L’ouverture de l’Ecole belge de Casablanca (EBC) a nécessité 4 ans de préparation, avec l’implication de nombreux intervenants: autorités de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Maroc, Association des écoles à programme belge à l’étranger, experts pédagogiques,…  Les enseignants et les membres du service de soutien éducatif ont été sélectionnés à partir de septembre 2013 et ont travaillé depuis à la préparation du projet. Sur tout l’exercice qui a précédé l’ouverture de l’école, l’équipe éducative a tenu une réunion plénière par mois, sans compter les sous-groupes de travail. Le projet pédagogique, le règlement d’ordre intérieur, de vade-mecum des profs, l’organigramme… en ont découlé. Les manuels scolaires ainsi que le matériel pédagogique ont été choisis en octobre dernier à Charleroi. Les locaux ont été livrés en avril et le mobilier a ensuite été présélectionné. Nos élèves ont rejoint leurs classes toutes équipées, reçu leurs manuels scolaires et les fournitures. Ils se sont vus servir des repas froids à l’école les deux premiers jours, plutôt que de demander à leurs parents de prendre en charge les repas de la première semaine comme cela est d’usage…

- L’établissement était donc totalement prêt pour la rentrée?
- L’école était globalement prête depuis plusieurs mois à l’accueil de ses élèves le 1er septembre 2014. Cela n’empêche pas que durant tout ce mois-ci nous continuerons à recevoir des accessoires sur mesure pour assurer les meilleures conditions d’accueil et de travail.  L’Accord intergouvernemental permettant l’ouverture de l’école a été signé le 21 mai. Ce qui a été réalisé en 3 mois pour finaliser les préparatifs, en dépit du ralentissement des activités chez les fournisseurs en été, est vraiment considérable et appréciable.

- Comment comptez-vous développer votre offre de formation au Maroc?
- Cette année, nous ouvrons à Casablanca un établissement scolaire belge à programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles, premier du genre au Maroc. Notre principal objectif est de réussir cette première implantation en la complétant par la suite pour couvrir tout le cycle secondaire. Nous envisageons de lancer le chantier de construction du bâtiment du secondaire supérieur pour atteindre une capacité totale de 1.500 élèves. Nous sommes à l’écoute pour satisfaire au mieux les besoins qui seront exprimés.

Propos recueillis par A. Na

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc