Entreprises

Innovation: Un «technolab» pour bientôt

Par | Edition N°:4153 Le 19/11/2013 | Partager
Le partenariat signé avec Microsoft
15 clusters prévus pour 2014

Technopark, dédié au départ au lancement des TPE, se voit aujourd’hui rassembler près de 230 entreprises majoritairement spécialisées dans l’IT

L’innovation est au cœur du débat au technopark de Casablanca. Plusieurs intervenants ont répondu présent au séminaire sur l’enjeu de l’innovation dans la chaîne de valeur des TI. L’évènement, qui s’est tenu jeudi 14 novembre 2013, était organisé par l’Association des entreprises du technopark (Astec) en collaboration avec la coopération allemande de développement (GIZ).
L’Astec a voulu lancer le débat et faire l’état des lieux sur l’ensemble du secteur. Une filière où l’innovation est le maître mot, mais qui demeure toujours à la traîne. L’enjeu aujourd’hui est de faire interagir tous les acteurs de l’innovation, à savoir l’université, l’entreprise et le ministère de tutelle. La table ronde de cette rencontre était destinée à une rétrospective sur les regards croisés du côté institutionnel, du chercheur et de l’entrepreneur.
Soumaya Iraqui, la chef du cabinet des technologies avancées et innovation au ministère du Commerce, a dressé le tableau de la stratégie du Maroc pour l’innovation. D’après Iraqui, le Maroc a démarré plusieurs chantiers structurants pour améliorer les politiques d’innovation. Elle en veut pour preuve des 15 clusters prévus pour 2014, 6 sont déjà opérationnels. La création d’un centre marocain de l’innovation (CMI) a permis aux jeunes entreprises dites innovantes de voir le jour. Sur 200 projets, près de 50 ont pu bénéficier de la contribution financière du CMI.
Les professeurs et chercheurs, représentant l’université Mohammed V Souissi, l’Ensem ou encore Mundiapolis, ont également pris part au débat. Ils ont présenté les difficultés qu’ils ont à avoir accès aux financements, les lourdeurs administratives et les freins liés à la réglementation.
Le DG de Microsoft Maroc, Samir Benmakhlouf, de par son expérience aux Etats-Unis, met en valeur l’importance de l’innovation dans le paysage des TI. Il annonce par la suite la création d’un «technolab», avec la collaboration de l’Astec. Grâce à une enveloppe de 30.000 dollars (environ 250.000 DH), ce partenariat donnera naissance à un incubateur d’entreprises innovantes. Ce dernier aura pour vocation d’accompagner les porteurs de projets lors du processus de commercialisation (3 premiers mois). Sur la même période, Microsoft déclare offrir gracieusement tous les produits et services utiles au développement de ces jeunes entreprises.
Le séminaire s’est finalement clôturé par la signature d’une convention de partenariat avec Mundiapolis. Elle concerne la formation pour combler le manque de ressources humaines dédié à la R&D et l’innovation.


A. Lo

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc