Brèves internationales

Brèves Internationales

Par | Edition N°:4056 Le 19/06/2013 | Partager

• Affaire Tapie: Stéphane Richard reste à la tête d’Orange
Soutenu par l’Etat, le patron d’Orange, Stéphane Richard, a été maintenu dans ses fonctions, mais placé sous surveillance, lundi dernier par le conseil d’administration de l’opérateur. Ceci malgré sa mise en examen pour «escroquerie en bande organisée». Sur le dossier de l’arbitrage du contentieux entre Bernard Tapie et l’ex-Crédit Lyonnais, le  président François Hollande avait, lui-même, annoncé que l’Etat avait donné instruction à ses trois représentants de voter en faveur de son maintien à la tête de la firme. L’Etat français est le principal actionnaire d’Orange avec 27%.

• L’Espagne sort de la crise, selon le ministre du Budget
Cristobal Montoro, le ministre espagnol du Budget, a assuré le 17 juin que son pays, était désormais en train de sortir de la crise. Lors d’un colloque économique à Santander, il a cité trois raisons derrière ce constat: le solde positif de la balance des comptes courants, un meilleur accès au financement sur les marchés internationaux et le niveau désormais très faible de l’inflation.

• FMI: La Tunisie n’est pas «la nouvelle Grèce»
La Tunisie fait encore face à des risques liés à la transition politique et à la conjoncture internationale mais ne sera pas la nouvelle Grèce, a indiqué le Fonds monétaire international le 17 juin dernier. Début juin, le Fonds a accordé au pays une ligne de crédit de 1,75 milliard de dollars pour soutenir la transition. Les prêts seront débloqués par tranche en fonction du respect par Tunis d’un programme de réformes destiné notamment à améliorer le climat des affaires.

• USA-UE: Ayrault tente de rassurer les agriculteurs
La perspective d’une ouverture totale des frontières européennes aux importations américaines préoccupe le monde agricole français. Pour rassurer les agriculteurs, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a précisé, samedi dernier, «qu’il n’y a pas d’accord de libre-échange entre les USA et l’Europe.
La négociation commence et elle va durer plusieurs années et n’aboutira que si l’accord est vraiment gagnant-gagnant». Vendredi 14 juin, la France a obtenu gain de cause à Bruxelles dans son bras de fer pour protéger l’exception culturelle et faire exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales avec les Etats-Unis.

Le «Mondial» de la discorde

LE Brésil a connu les plus importantes manifestations sociales depuis plus de 20 ans, lundi 17 juin au soir. Quelque 200.000 personnes, principalement des jeunes, ce sont donné rendez-vous sur les réseaux sociaux, avant de se retrouver dans la rue. L’augmentation des prix du transport, ainsi que les dépenses somptuaires dédiées à l’organisation du mondial de football de 2014 sont à l’origine de cette fronde.
La manifestation de Rio, la plus importante du pays, et qui a accueilli près de 100.000 personnes, a tourné au vinaigre. D’abord pacifiste, comme toutes les autres, elle s’est terminée en fin de soirée avec 27 blessés, dont 7 protestataires. Une partie des manifestants a pris d’assaut le Parlement de l’Etat, jetant des pierres et des cocktails Molotov contre le bâtiment. Certains ont même tenté de s’y introduire. Ils ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc, tirées par le bataillon de choc de la police militaire.
Actuellement, le Brésil accueille la coupe des Confédérations, une sorte de répétition générale pour le Mondial 2014. Le pays est regardé de très près par la Fifa, qui craint des problèmes de sécurité.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc