Culture

Le Musée du judaïsme marocain relooké

Par L'Economiste | Edition N°:4008 Le 11/04/2013 | Partager
L’édifice rénové tout en gardant son authenticité
Une restructuration à la mémoire de son fondateur, Simon Levy

Plaque en marbre où le préambule de la Constitution a été inscrit, photos de David Cowles, ou encore bijoux de l’artisanat juif-marocain… Autant de merveilles à découvrir au Musée du judaïsme marocain

CALME, paisible, et pleine de sérénité, la jolie villa accueillant le Musée du judaïsme marocain a gardé toute sa magie. Chaleureux, Jacques Toledano, président exécutif du musée, n’hésite pas à se déplacer jusqu’au portique pour accueillir le visiteur. D’emblée, on est surpris par la remarquable rénovation dont le lieu a été l’objet, y compris de l’extérieur, avec la mise en place d’une plaque quadrilingue sur laquelle est marqué le nom du musée. Mais s’il y a un aspect dont Toledano est particulièrement fier, c’est le préambule de la nouvelle Constitution gravé sur une plaque en marbre au hall d’entrée du bâtiment. «Quand j’ai montré cette plaque à des touristes juifs américains, ils se sont tous jetés sur leurs appareils pour la prendre en photo», raconte le successeur de Simon Levy, ému de voir des étrangers constater la reconnaissance de deux millénaires d’héritage juif par la Nation marocaine. Du plancher jusqu’au sol, en passant par les inédites photographies de David Cowles, bien des oeuvres ont été ajoutées au musée, qui célèbre aujourd’hui l’inauguration officielle de sa rénovation. C’est un effort remarquable de Jacques Toledano, qui n’a pas hésité à apporter sa touche de modernité au musée. «Je n’ai fait qu’apporter ma petite pierre à l’édifice, mais il faut quand même reconnaître que tout ceci est possible grâce aux efforts inestimables de Simon Levy. Il faut rendre à César ce qui appartient à César», tient-il à préciser, très reconnaissant envers le patient labeur de son prédécesseur.
Spacieuse, la salle principale du musée est ornée des plus belles photographies de synagogues restaurées, dont la dernière a été celle de Slat El Fassyine, synagogue du XVIIe siècle inaugurée en grande pompe par Benkirane il y a quelques semaines. «C’est cela le maillage du Maroc, rendre tous ses lieux de culte de véritables endroits où la mémoire est célébrée», soutient Toledano, fier de mettre en valeur des bijoux de l’architecture juive marocaine, de Tanger à Tiznit, et de Fès à Tétouan. Passant le relais à Zhor Rhihil, conservatrice du musée, la spécialiste fait littéralement voyager le visiteur à travers l’histoire, en montrant les vitrines où l’on peut voir des robes de mariées juives, lesquelles donnent l’impression qu’elles descendent tout droit de Grenade l’andalouse ; ou encore ces lampes de Hanouka, taillées à la façon marocaine, afin de rendre les fêtes encore plus lumineuses. Mais le moment le plus poignant de la visite est sans nul doute celui où l’on aperçoit un atelier tout à fait intact d’un bijoutier de Fès, le dernier ! « Il est décédé en 2007 et nous avons alors racheté l’ensemble de l’atelier ainsi que ses outils », une manière, explique Zhor Rhihil, de rendre hommage à tous ces artisans qui ont animé nos médinas depuis des siècles. Au musée, l’on ne peut  s’empêcher de penser à Simon Levy, véritable « concepteur » de ce lieu, selon les propres mots de Toledano, par ailleurs président exécutif de la Fondation du Patrimoine culturel judéo-marocain. Homme de conviction, féru défenseur des causes des plus faibles, qu’ils soient marocains ou palestiniens, et surtout mémoire de l’histoire juive marocaine et vaillant défenseur de sa préservation, Simon Levy nous a quittés, mais il a réussi à marquer du sceau de sa personnalité, de son authenticité, et de ses convictions, beaucoup de ses concitoyens, juifs comme musulmans. Du lundi au dimanche, sauf le samedi pour cause de sabbat, l’entrée du musée est gratuite pour les élèves et les étudiants du supérieur, tandis que les autres visiteurs devront payer la modique somme de 20 DH, sauf le mercredi, déclarée journée portes ouvertes pour tous.
Reda MOUHSINE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc