Médias

L’Economiste fête les libertés

Par L'Economiste | Edition N°:3924 Le 07/12/2012 | Partager
Près de 1.000 personnalités politiques, économiques, du monde des arts et de l’associatif
Un Collector édité pour marquer l’évènement
Bientôt le Burkina-Faso!

«Nos libertés sont des constructions communes… parmi elles, il y en a une qui permet à toutes les autres d’exister et de s’exercer, c’est la liberté de presse», relève Nadia Salah, directrice des rédactions du groupe Eco-Médias

Le premier quotidien économique du Maroc célèbre les libertés. Un évènement qui coïncide avec le 21e anniversaire de L’Economiste. 21 ans chargés d’histoire et de témoignages d’un Maroc en mouvement. Depuis sa première parution le 17 octobre 1991, L’Economiste œuvre à consolider au Maroc les libertés individuelles et collectives, politiques, économiques et culturelles… contribuant ainsi à établir un modèle de société plurielle, respectueuse de l’humain, plus moderne et plus compétitive. Des valeurs qu’il a tenu à célébrer pour son 21e anniversaire mercredi dernier à Casablanca, lors d’un évènement auquel près de 1.000 personnalités ont pris part. Membres du gouvernement, leaders politiques, économiques et financiers, professionnels de la communication, écrivains, artistes, universitaires et acteurs associatifs ont tenu à être présents (voir photos ci-contre).
Un moment fort marqué par le discours de Nadia Salah, directrice des rédactions du groupe Eco-Médias: «Nos libertés sont des constructions communes… parmi elles, il y en a une qui permet à toutes les autres d’exister et de s’exercer, c’est la liberté de presse», a-t-elle relevé. C’est la raison pour laquelle L’Economiste continue à défendre ce droit essentiel, même si le code marocain de la presse ne permet pas encore le plein exercice de cette liberté. «Que les élus de la Nation qui sont ici, que les ministres, ceux qui l’ont été ou ceux qui le deviendront, nous aident à rétablir l’honneur du Maroc, en amendant bien vite ce texte», a insisté la cofondatrice du groupe éditeur des quotidiens L’Economiste et Assabah et de Radio Atlantique.
Pour marquer cet évènement et illustrer l’esprit des libertés, un décor exceptionnel a été décliné dans tout l’espace du Hyatt Regency.  Les murs ont été recouverts d’une fresque sous forme d’un journal géant (180 m de longueur et 3,5 m de hauteur). Un concept développé par l’agence Mosaïk. Un édito, porteur d’un message fort, une UNE, reprenant la signature de l’événement «Le monde se construit sur les rêves devenus réalité par la force de ceux qui les portent», animée par les photos des grandes icônes de la liberté au travers des temps:  Mohammed V, SM le Roi Mohammed VI, Martin Luther King, Gandhi, Dalaï Lama,  Mère Teresa, Aïcha Chenna, Assia El Ouadie, Driss  Benzekri, Che Guevarra, Averroès, Nelson Mandela, … et 5 rubriques dédiées aux libertés politique, économique et médiatique, aux droits humains, à la liberté de conscience et à la tolérance, ainsi qu’à la jeunesse. Avec les photos des grandes figures, des citations, des articles retraçant les luttes pour la défense des libertés individuelles, animés par des écrans géants diffusant les images fortes des événements qui ont marqué l’histoire.
Côté animation, l’assistance a pu profiter d’un groupe de jazz et du one man show de l’humoriste Youssef  Ksiyer, du Jamel Comedy Club que l’on a pu voir au dernier Marrakech du rire. Pour la circonstance, un Collector de 164 pages a été édité, regroupant les «Unes» et les caricatures les plus marquantes du journal depuis le numéro 0, commentées par la directrice des rédactions, Nadia Salah. L’Economiste, qui a marqué de son ADN le paysage médiatique depuis 21 ans, poursuit son développement et annonce son implantation en Afrique.

 

Un groupe porteur de nombreux projets de développement

Le Groupe Eco-Médias entend poursuivre activement son développement structurel et sociétal. Après L’Economiste, Assabah, Atlantic Radio et l’Ecole supérieure de journalisme et de communication (ESJC), le groupe annonce pour la mi-décembre la sortie d’un nouveau mensuel. 2013 sera riche en déploiements.  Un partenariat international, avec un groupe de référence pour des développements au Maroc. L’international est aussi ciblé, avec dès le printemps, le développement du modèle de L’Economiste en Afrique. 1er pays, le Burkina-Faso «Pays des Hommes Intègres», disposera dans quelques semaines d’une version hebdomadaire du quotidien économique. 2 autres pays d’Afrique de l’Ouest suivront rapidement. D’autres projets de diversification métiers et de développement éditorial sont dans le pipe, confirmant ainsi la volonté du groupe de poursuivre sa mission d’information au service des lecteurs.

 

Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc