Politique Internationale

Hillary Clinton tente de convaincre Alger

Par | Edition N°:3897 Le 29/10/2012 | Partager

LA secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton arrive aujourd’hui à Alger pour arracher l’accord de l’Algérie à une intervention militaire africaine au Mali. Selon les experts, la participation d’Alger ou du moins son soutien est une condition de la réussite de l’opération. En effet, Alger dispose de renseignements et d’une expertise indéniable en contre-terrorisme pour avoir combattu pendant dix ans le Groupe islamique armé (Gia) dont Al Quaida au Maghreb islamique (Aqmi) est une émanation. Autre élément important, Alger dispose également d’une influence auprès des Touareg pour avoir plusieurs fois facilité des pourparlers entre l’Etat malien et la rébellion. La visite de Clinton intervient après celle du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius en juillet et précède celle du président français François Hollande prévue en décembre.
Sur le plan international, l’ONU a demandé, le 12 octobre, aux pays africains avoisinants de lui soumettre avant le 26 novembre un plan détaillé en vue d’une intervention armée, tout en invitant incessamment les autorités maliennes d’entamer des «négociations crédibles» avec les rebelles touaregs.
Pour sa part, l’Algérie privilégie le dialogue mais n’exclut pas le principe d’une intervention armée sans pour autant envisager d’y participer. Le voisin du Maroc craint, en effet, une déstabilisation de son territoire où vivent 50.000 Touareg et partage avec le Mali 1.400 km de frontière.»L’Algérie a les moyens de faire échouer toute intervention en ne bloquant pas hermétiquement ses frontières», estime Alain Antil, chercheur à l’Institut français des Relations internationales (Ifri). De son coté, Jean-Charles Brisard, expert en terrorisme, précise qu’ «il est indispensable que le verrou algérien fonctionne afin que les groupes armés ne puissent pas remonter vers le nord». Mais ce dernier ajoute qu’une participation militaire algérienne reste peu probable. En effet, depuis plusieurs semaines, Alger tente d’obtenir des Touareg d’Ansar Dine qu’ils condamnent le terrorisme et rompent avec Al Quaida au Maghreb islamique.
A. I.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc