Entreprises

Kénitra Free Zone
De nouveaux opérateurs arrivent

Par L'Economiste | Edition N°:3897 Le 29/10/2012 | Partager
L’américain Lear Automotive Morocco SAS crée 3.000 emplois
2e usine pour Fujikura: 240 millions de DH et 1.500 emplois
Le tunisien «PEC» investit près de 70 millions de DH et crée 500 emplois

LA nouvelle zone industrielle intégrée de Kénitra continue d’attirer de grands opérateurs mondiaux spécialisés dans l’équipement automobile. Trois autres groupes ont été récemment autorisés à s’implanter dans la partie zone franche, dédiée à l’exportation, selon une source du Centre régional d’investissement de la région (CRI) du Gharb-Cherarda-Bni Hssen. Il s’agit du groupe japonais Fujikura, via la société «Fujikura Automotive Morocco». Rappelons que ce dernier est déjà installé sur le site et son usine est opérationnelle depuis février dernier. Par le second projet, il vise la construction d’une plateforme sur une superficie de 20.000 m2. Elle sera spécialisée également dans la fabrication du câblage d’automobile. «Les travaux sont en cours et nous envisageons de les achever en 2013», indique un responsable de la société qui ajoute qu’«avec les deux unités, le volume d’investissement va atteindre près de 240 millions de DH». D’après notre source, 750 personnes sont déjà recrutées et opérationnelles dans la première unité. Avec la deuxième usine, le groupe table sur un effectif de près 1.500 employés d’ici mai 2013. Pour la direction de la société, cet effectif sera doublé les prochaines années. A noter que la production est totalement exportée dans certains pays comme l’Espagne, l’Allemande et la France. Le deuxième opérateur autorisé à s’installer dans la zone franche est l’américain Lear Automotive Morocco SAS. Ce dernier envisage la construction d’une unité de fabrication des faisceaux de câbles pour automobile pour un coût d’investissement de plus de 160 millions de DH. Ce qui va permettre la création de près de 3.000 postes d’emploi. A noter que le groupe américain est implanté au Maroc depuis 2003 à travers ses filiales installées dans la zone franche d’exportation de Tanger et dans le parc industriel Rabat-Technopolis. Un autre opérateur tunisien compte s’installer dans la nouvelle ZI de Kénitra. Il s’agit de la société Plastic Electromechanic Company «PEC» qui prévoit d’investir près de 70 millions de DH pour la construction d’une usine spécialisée dans la conception et la fabrication des pièces en injection plastique des pièces techniques, l’intégration de systèmes électrique et électronique et câblage. Ce projet  table sur la création de 500 postes d’emploi.
Notons par ailleurs que jusqu’à présent, 9 opérateurs industriels ont été autorisés à s’installer dans la zone franche d’exportation. Ensemble, ils comptent investir plus de 1,3 milliard de DH et la création de près de 14.000 postes d’emploi, selon les données du CRI. Outre Fujikura, deux autres opérateurs sont déjà opérationnels. Il s’agit de Saint-Gobain Sekurit et Hirschmann Automotive. Pour les activités de services, 5 sociétés ont été autorisées pour un volume d’investissement d’environ 300 millions de DH.
Outre la zone franche, une zone libre a été aménagée au niveau de la nouvelle plateforme industrielle de Kénitra. Le nombre total des opérateurs autorisés à s’y installer s’élève à 7 dont 6 industriels pour un volume d’investissement global de 76 millions de DH.

Les couacs qui peuvent dissuader

BIEN que la nouvelle zone industrielle de Kenitra ait été réalisée en un temps record, et que certaines entreprises sont déjà opérationnelles, tout ne se passe pas sans encombre. De nombreux problèmes autant logistiques que de fonctionnement, capables de dissuader les investisseurs à long terme, se posent déjà avec acuité. Il s’agit principalement des coupures de courant électrique et de l’infrastructure routière qui n’est pas totalement terminée. Les opérateurs déplorent le fait que le chantier de dédoublement de la route nationale n°4 qui dessert la zone, se soit pas encore activé.


Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc