Habillage_leco
Société

Le Samu social renforce ses moyens

Par | Edition N°:3851 Le 23/08/2012 | Partager
Réaménagement des deux centres et plan d’action sur 3 ans
Un sans-abri sur deux âgé de moins de 17 ans!

Suite au plan de restructuration du Samu social de Casablanca, les équipes de ce service ont pu effectuer pas moins de 489 maraudes en 2011 contre 163 seulement en 2008

Depuis sa restructuration entamée en 2009 suite aux recommandations d’un audit organisationnel, mené par le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, le Service d’aide mobile d’urgence social (Samu social) de Casablanca a repris des couleurs. En effet, le Samu social s’est doté d’un plan d’action avec des objectifs chiffrés, d’un plan stratégique sur 3 ans et d’un organigramme. Les deux centres que compte le Service ont été à leur tour réaménagés. D’ailleurs, le nombre des personnes reçues au Centre d’accueil d’urgence (CAU) est passé de 433 (2008) à 1.750 en 2011. Quant aux nuitées passées au Centre d’hébergement d’urgence temporaire (CHUT), elles ont presque doublé passant de 5.610 en 2008 à 10.379 nuitées en 2011.
Concrètement, le Samu social de Casablanca est une association à but non lucratif, dont la mission est d’apporter secours et soins aux personnes en situation d’exclusion sociale. En d’autres termes, il a pour mission de convaincre les sans domicile fixe (SDF) d’accepter son aide afin d’encadrer leur réinsertion sociale, notamment au sein de la cellule familiale. Pour ce faire, le Samu a recours aux équipes mobiles d’aide qui assurent des maraudes (tournées) pour repérer les personnes vivant dans la rue, les contacter, les convaincre et les orienter.
Actuellement, des travaux sont en cours pour augmenter la capacité d’hébergement avec un objectif de 70 lits. Selon la directrice du Samu social de Casablanca, Dr. Wafa Bahous, «plusieurs projets sont prévus, notamment la création d’annexes dans les différentes préfectures de la métropole afin d’assurer la proximité et le renforcement du travail avec les familles pour la réinsertion des enfants de la rue».
Dans le même contexte, le parc automobile s’est enrichi de 3 autres véhicules qui ont permis d’effectuer pas moins de 489 maraudes en 2011 contre seulement 163 en 2008. Par ailleurs, le budget global du Samu s’élève à 6 millions de DH dont 3 millions provenant du ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité (tutelle). L’autre moitié est sous forme de subventions.
Côté statistiques, 50% des sans-abri ont moins de 17 ans et 62% des personnes signalées par les équipes d’aide mobiles prétendent être originaires de Casablanca. Sur la répartition territoriale, la préfecture de Casa-Anfa arrive en tête de liste avec 52% des personnes exclues. Cette zone offre un accès facile aux maisons abandonnées et aux ruines.
De même, les arrondissements de Sidi-Belyout et de Ain-Diab comptent un nombre important de mendiants. En seconde position, vient la préfecture d’El Fida-Derb Soltane où 35% des sans-abri gravitent autour de la gare routière d’Ouled Ziane.


Ahmed IBN ABDELJALIL

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc