De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par | Edition N°:3833 Le 24/07/2012 | Partager

• IAM: Remaniement dans la gouvernance
Le conseil d’administration de Maroc Telecom vient de nommer Jean-René Fourtou (patron de Vivendi) en tant que vice-président du conseil de surveillance.
Jean-François Dubos, pour sa part, a été coopté en qualité de membre du conseil de surveillance de l’opérateur. De son côté, Laurent Mairot, membre du directoire de l’opérateur, occupera le poste de DG administratif et financier en lieu et place d’Arnaud Castille.

• Ennakl: Résultats toujours en berne
La société de distribution automobile a bouclé le premier semestre avec un chiffre d’affaires de 114,2 millions de dinars tunisiens (l’équivalent de 632,5 millions de DH), en baisse de 5,78% sur un an. Si l’entreprise est l’une des premières de la cote à dévoiler ses réalisations semestrielles, elle s’étale très peu sur ses comptes. Pour preuve, elle omet de publier ses principaux indicateurs de rentabilité.  

• Billets de trésorerie: Mise à jour du programme de Nexans
Le gendarme de la Bourse vient de viser la mise à jour annuelle du programme d’émission de billets de trésorerie de Nexans Maroc. Le plafond du programme a été relevé de 250 à 300 millions de DH.
D’une valeur nominale unitaire de 100.000 DH, la maturité des billets de trésorerie variera de 10 jours à 12 mois. Le taux d’intérêt sera déterminé à chaque émission.
• Réserves en or: Le Maroc 56e mondial
Le Maroc se positionne 8e dans le monde arabe et 56e mondial dans le classement des pays et organismes dépositaires de réserves en or. Le volume de ses réserves se chiffre à 22 tonnes selon le dernier rapport du mois de juillet 2012 de World Gold Council. La première place est toujours attribuée aux USA avec 8.133,5 tonnes de réserves.

• Les professionnels marocains s’invitent à la Silicon Valley
L’Association des professionnels marocains en Amérique (AMPA) a organisé dernièrement sa première conférence à la Silicon Valley sous le thème de «l’entrepreneuriat technologique» et de «la création de start-up». L’association a réuni des entrepreneurs et investisseurs de l’industrie de la haute technologie installés aux Etats-Unis, au Canada et au Maroc. Cette conférence avait pour but de faire toute la lumière sur les mesures à prendre pour lancer une entreprise de type «start-up», encourager la délocalisation de ces entreprises et externaliser leurs procédures IT au Maroc.

• Casablanca: Le succès des mosquées informelles
Dans certains quartiers populaires à Casablanca, les «mosquées» informelles se multiplient pendant le mois de Ramadan, prenant de plus en plus d’ampleur. Elles prennent la forme de mosquées en plein air,  de tentes ou garages aménagés par les habitants d’un même quartier, équipés de tout le matériel nécessaire et où les imams sont souvent des jeunes talents du Tajwid. Ces mosquées connaissent une forte affluence, notamment pour les «Tarawih». Elles permettent également de décongestionner les autres mosquées qui ne suffisent plus à accueillir tous les fidèles.

• Urbanisme: Flopée d’études dans le pipe
Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville vient de lancer trois appels d’offres pour la réalisation d’études. Il s’agit d’une étude relative à l’élaboration d’un référentiel de bonne pratique en matière d’urbanisme durable, une deuxième étude sur un référentiel des modes d’aménagement en milieu rural et une dernière sur l’opérationnalisation des zones ouvertes à l’urbanisme. Les ouvertures des plis sont prévues respectivement le 27, 28 et 29 août. 

• Enseignement supérieur: L’agence d’évaluation enfin
Le projet de loi relatif à la création de l’Agence d’évaluation de l’enseignement supérieur a été transmis au Secrétariat général du gouvernement pour examen. Il aura fallu attendre 12 ans pour que cette instance, prévue dans la loi 01-00 sur la réforme de l’enseignement supérieur, soit enfin activée. Petite surprise, ses prestations destinées au privé seront payantes. Il en sera ainsi, par exemple, de l’institution de frais d’accréditation des filières.

• Fondation de l’Etudiant: Objectif, une centaine de bourses
Plus de 2.700 pensionnaires relevant des établissements de protection sociale ont passé leur baccalauréat cette année. Plus d’un millier de ces jeunes ont été admis à l’examen à la première session, dont 350 avec mention. Depuis 11 ans, la Fondation marocaine de l’Etudiant accompagne chaque année les bacheliers méritants issus des orphelinats et autres établissements de protection sociale du Maroc en leur permettant de poursuivre des études en phase avec leurs ambitions. A ce jour, la Fondation a octroyé 346 bourses d’études. «Grâce à nos partenaires pédagogiques et financiers, nous espérons atteindre une centaine de bourses d’excellence cette année», dit Hamid Ben Elafdil, président de la fondation.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc