Entreprises

Aït Manos: Du zellige marocain en Australie

Par L'Economiste | Edition N°:3821 Le 06/07/2012 | Partager
L’entreprise ouvre une nouvelle unité de production
Elle a réalisé la façade d’entrée du plus grand mall du Koweït

La valeur ajoutée d’Aït Manos  réside dans le recours à des dessins anciens oubliés et la création de motifs contemporains inédits déclinés en 34 couleurs sur le zellige

Australie, Russie, Guinée, Koweït, Oman… le zellige marocain inspire les plus grands architectes et décorateurs. Une tendance qu’Aït Manos a très vite intégrée en pariant sur le potentiel à l’export de son zellige traditionnel en terre cuite. L’entreprise vient de finaliser les travaux d’une nouvelle unité de production d’une surface de 7.500 m2 à Casablanca (Médiouna). Cet investissement lui permettra de disposer d’une capacité de production de 1.000 m2 par mois, contre 500 à 600 auparavant. En plus de l’augmentation de la capacité, le nouvel atelier permet de produire de nouveaux formats et de nouvelles couleurs. Un investissement qui a été nécessaire pour répondre aux exigences techniques de certains clients. La dernière prouesse d’Aït Manos a été le zellige des murs de la salle d’arrivée de l’aéroport de Corisco en Guinée équatoriale. «Nous n’avions pas la possibilité d’envoyer des poseurs sur place et donc nous avons dû monter le zellige sur de grands  panneaux avant de l’envoyer en Guinée», explique Ghalia Sebti, cogérante d’Aït Manos. Sur ce projet, l’entreprise a eu recours à une  technique particulière de zellige pré-assemblé. La technique a fait l’objet d’un brevet déposé par Aït Manos. Ainsi, la dimension recherche et développement est fortement présente, principalement à travers un laboratoire en charge de la recherche de nouvaux motifs et couleurs.
A l’international, Aït Manos diversifie les débouchés vers des marchés pour le moins atypiques. Chaque  mois, un conteneur de 300 m2 de zellige est acheminé  vers l’Australie. Sur ce marché, l’entreprise mutualise ses exportations avec Popham Design. Une fois sur place, les produits sont distribués par un grossiste et le charme semble opérer. Aït Manos sert également le marché russe via la France. Par ailleurs, l’entreprise est fortement présente au Moyen-Orient. «Nous venons d’achever les travaux de la façade d’entrée du plus grand shopping center de Koweït City», confie Sebti. Il s’agit du centre commercial baptisé The Avenues. D’autres projets sont à l’étude, notamment pour le nouveau centre d’exposition de Sultanat d’Oman. Même si 75% du chiffre d’affaires de l’entreprise (12 millions de DH) est à l’export, Aït Manos compte également plusieurs projets au Maroc. Les derniers en date sont les résidences du Roi du Bahrein et de l’Emir du Qatar.
Aït Manos a été primée au Morocco Awards 2011, dans la catégorie de la meilleure marque du terroir.
Ilham BOUMNADE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc