Entreprises

Maroc Web Awards: Le palmarès de la 5e édition

Par L'Economiste | Edition N°:3710 Le 31/01/2012 | Partager
Outre les blogueurs, des institutionnels primés
Le nouveau ministre s’engage à accélérer la cadence de Maroc Numeric 2013

Le théâtre Mohammed VI de Casablanca était archicomble lors de la soirée du samedi 28 janvier. Une assistance composée essentiellement de jeunes internautes. Et pour cause, les résultats de la cinquième édition de Maroc Web devaient être rendus publics. Un événement qui vise à consacrer les blogueurs et autres internautes les plus inventifs et influents du pays. L’événement est organisé par Synergie Média, sous l’égide du ministère du Commerce, de l’Industrie et des nouvelles Technologies. La cérémonie de remise des prix a d’ailleurs été présidée par Abdelkader Aamara, ministre de tutelle. «Un jeune vient de m’accoster en me disant : Vous êtes le nouveau ministre ? Ce sera difficile de succéder à Chami !», a déclaré sans une note d’humour, Aamara. Le ministre reconnaît le travail qui a été effectué. Il s’est engagé à accélérer la mise en œuvre de la feuille de route sectorielle, en l’occurrence Maroc Numeric 2013.
Spécialisée dans la communication web et les médias sociaux, l’agence a introduit cette année plusieurs innovations au concept. L’événement a gagné en maturité. «Cette édition, le Maroc Web Awards a été ouvert aux professionnels du web, comme les sites de e-commerce, les start-up ou encore les campagnes médias. L’objectif étant d’accompagner l’évolution que connaît le secteur», déclare Younès Qassimi, manager de Synergie Média. C’est ce qui explique le changement de dénomination de l’événement, qui est passé de Maroc Blog Awards à Maroc Web Awards pour intégrer les institutionnels présents à travers le web. C’est aussi la raison pour laquelle le nombre de catégories, objet du concours est passé de 8 à 15.
De plus, la période des nominations des sites par les internautes a été fixée du 5 au 25 décembre pour l’inscription du maximum de candidats tels que des blogs, des pages Facebook, des comptes Twitter ou encore des portails d’information.
Près de 12.000 soumissions ont été enregistrées par les organisateurs de Maroc Web Awards. La moitié seulement a été retenue dans un premier temps. Parmi 6.000 soumissions, un millier de nominés ont été sélectionnés. Ces derniers ont ensuite été filtrés du 26 décembre au 2 janvier par un jury indépendant et bénévole, constitué de personnalités web, d’artistes, de journalistes et professionnels. l’objectif étant de sélectionner 75 candidats pour participer au concours. Soit 5 nominés pour les 15 catégories prévues. Le grand public internaute a pu voter du 3 au 22 janvier, via un site officiel. «Nous avons enregistré près de 43.500 votes», explique Mehdi Reghaï, chargé du pôle communication à Synergie Médias. L’association à un compte Facebook ou Twitter est une condition exigée cette année par les organisateurs. Une mesure qui a pour objectif de sécuriser le vote en évitant que des personnes puissent voter plus d’une fois.

15 primés

La cérémonie de remise des prix a été ponctuée par des spectacles musicaux et les interventions des sponsors officiels. Le trophée de la 5e édition du Maroc Web a été attribué à 15 candidats. Dans la catégorie campagne média de l’année, c’est l’opération Smile qui a été consacrée. Le site It.ma a été désigné portail d’informations de l’année. Le prix du site de e-commerce a été décerné à Hmizate.ma. Ronda a décroché le prix de l’application mobile de l’année. Le trophée de la start-up de l’année est revenu au site marchand MyDeal. Bien qu’il ait été cité en tête des facebookers, l’ancien ministre, Ahmed Reda Chami n’a pu obtenir le titre de personnalité web de l’année, qui est revenu à Yassine Jerram. Dans la catégorie blog de l’année, le trophée a été attribué au blogueur l’Cassetta et According to de la blogueuse Hind.
LadyGoule a été élue twitteuse de l’année. Quant à Driss Slaoui, il s’est vu décerner le prix de twitter de l’année.

Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc