Régions

Agadir
Un centre de recherche au campus Universiapolis

Par | Edition N°:3647 Le 28/10/2011 | Partager
L’opération s’appuie sur l’expertise luxembourgeoise
Trente chercheurs déjà recrutés

Le Souss est en passe d’améliorer sa capacité d’innovation économique. Cette fois, l’initiative est privée. Elle émane du groupe Universiapolis, propriétaire du campus universitaire privé éponyme ouvert dans la ville depuis l’an dernier. L’établissement d’enseignement supérieur crée un centre de recherche en s’appuyant sur l’expertise luxembourgeoise. Ainsi, un partenariat a été conclu entre Universiapolis et le centre de recherche public Henri Tudor qui fait référence au Grand Duché du Luxembourg. Cette alliance a été montée avec le support financier du ministère des Affaires étrangères de Luxembourg. A noter que le centre de recherche public Henri Tudor, créé il y a plus de vingt ans et géré de manière autonome, compte environ 500 employés.
Pour Universiapolis, la création de l’unité de recherche permet de franchir une nouvelle étape dans la création d’un pôle universitaire intégré qui réunit activités d’enseignement et recherche et constitue un support à l’entrepreneuriat, souligne Aziz Bouslikhane, président du groupe Universiapolis. Sur le plan organisationnel, le centre de recherche sera une entité autonome responsable du déploiement de ses services RDI (Recherche Développement Innovation), tels que des projets de recherche. Le conseil en innovation, l’incubation d’entreprises, les conférences scientifiques, les formations professionnelles et la production d’une revue scientifique seront aussi parmi ses missions. Pour son démarrage, le centre de recherche compte pour le moment un effectif de plus de trente collaborateurs qui sont d’ores et déjà mobilisés dans la recherche. De plus, il est en phase active de recrutement de talents nationaux ou issus de la diaspora marocaine. A noter que le partenariat avec le centre de recherche public Henri Tudor remonte à un peu plus d’un an. Le soutien du ministère des Affaires étrangères de Luxembourg a très rapidement permis le lancement d’une première opération de coopération dans le dimensionnement d’un dispositif d’énergie renouvelable pour le campus Universiapolis.

                                                                                                 

Le conseil en innovation, l’incubation d’entreprises, les conférences scientifiques, les formations professionnelles et la production d’une revue scientifique seront aussi parmi ses missions

                                                                                


Les deux partenaires ont souhaité par la suite aller plus loin en travaillant ensemble sur la création du centre de recherche à Agadir sur le modèle et l’expérience du centre Henri Tudor à Luxembourg. Ces derniers jours, une visite d’une importante délégation luxembourgeoise à Agadir précède la signature d’une nouvelle convention pour l’accompagnement sur plusieurs années du centre de recherche d’Universiapolis. L’objectif est de faire de cet établissement, en partenariat avec Tudor, un instrument moderne pour le développement régional des capacités d’innovation par la recherche, est-il indiqué.
De notre correspondante,
Malika ALAMI
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc