Entreprises

Nouveau départ pour le Club Med Yasmina

Par L'Economiste | Edition N°:3623 Le 26/09/2011 | Partager
Inauguration officielle vendredi dernier
Signature d’une lettre d’intention pour le village de Oued Chbika

Le village de Yasmina a gagné un trident, en passant de trois à quatre, en harmonie avec la stratégie de montée en gamme annoncée par le groupe ces dernières années

UN nouveau départ pour le Club Med Yasmina, à Cabo Negro (Tétouan). C’est vendredi dernier que le site a rouvert officiellement après une rénovation totale. Construit en 1970, le village de vacances a fait l’objet d’une véritable cure de jouvence. Les travaux avaient pour objectif, selon Henri Giscard d’Estaing, PDG du Club Med, «de donner un coup de fouet à ce site en le faisant monter en gamme». Pari réussi, semble-t-il.
Le village de Yasmina a gagné un trident, en passant de trois à quatre, en harmonie avec la stratégie de montée en gamme annoncée par le groupe ces dernières années pour attirer une nouvelle clientèle et améliorer les marges (cf. www.leconomiste.com). Cette montée s’est traduite, entre autres, par une remise à niveau totale des chambres avec une décoration signée de la main de Jean-Philippe Nuel. La capacité a elle aussi été revue en passant à 346 chambres et suites, soit environ 900 lits. Pour ce, une cinquantaine de nouvelles chambres, essentiellement des suites de luxe, ont été construites sur la première frange en front de mer sur un site exclusif, une sorte de “village au sein du village”.
Un autre objectif est celui du rallongement de la durée de la saison. Cette dernière a été portée de 100 à 150 jours, soit environ cinq mois d’exploitation, de la mi-mai à la mi-octobre. Des activités sportives tels le golf, la voile, les jeux acrobatiques ont été inclus, permettant de profiter de la saison. Elles sont complétées par l’aménagement d’un spa.
En montant en gamme, le Club entend changer de clientèle et viser essentiellement les couples avec un ou plusieurs enfants. Une offre dédiée pour les enfants en accord avec la stratégie du Club Med y est proposée pour les jeunes de 2 à 17 ans.
L’investissement affecté aux travaux rénovation du village de Cabo Negro est de 26 millions d’euros, soit environ 300 millions de DH. Pour rappel, les ressources consacrées à la stratégie mondiale de montée en gamme du Club Med est de 600 millions d’euros. Le financement a été assuré par la Société Immobilière de la Mer (SIM) dont la CDG, principal actionnaire du Club Med détient 94% des parts. En contrepartie, le Club Med s’engage sur un bail minimum de 15 ans.
La relance du site de Yasmina a été aussi l’occasion pour annoncer le lancement d’un nouveau Club Med au Maroc. Il s’agit de celui de Oued Chbika. Le projet sera mené en collaboration avec Orascom Développement et la CDG, le partenaire historique du Club Med. Il s’agit d’un village qui serait calqué sur celui de Yasmina, un quatre tridents d’une capacité de 800 lits. Ce village aura la particularité, à l’opposé du Yasmina de travailler sur toute l’année. La proximité de l’aéroport de Tan Tan en fait un lieu idéal pour se “déconnecter”, à moins de 3 heures des principales capitales européennes. Le Club Med entend bien en profiter en mettant en place des liaisons aériennes affrétées. Une lettre d’intention pour le démarrage du projet a d’ailleurs été signée entre les trois partenaires, la CDG, le Club Med et Orascom Développement.
Oued Chbika sera le septième Club Med du groupe au Maroc. Ses travaux devraient d’ailleurs ne pas tarder à être lancés pour une entrée en service prévue en 2015. La taille de l’investissement n’a pas été dévoilée, mais selon des sources proches du dossier, elle serait du même ordre du montant investi dans un autre projet commun entre le Club Med et Orascom Développement en Egypte, le Club Med Sinaï Bay. Ce dernier, lancé en 2010, a nécessité un investissement de 55 millions d’euros, soit un peu plus de 600 millions de DH.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc