Habillage_leco
Europe

Grèce: Infrastructure, corruption, aide aux PME… les priorités

Par | Edition N°:3621 Le 22/09/2011 | Partager
Une liste de projets à financer avec l’aide des fonds structurels

La Grèce a présenté, hier mercredi 21 septembre, une liste de projets d’infrastructure à réaliser avec l’aide des fonds structurels européens. «Il s’agit d’un test et nous allons mobiliser toutes nos ressources pour exécuter ces projets qui vont d’une réhabilitation du front de mer à Salonique au câblage sous-marin des îles Cyclades», a déclaré le ministre du Développement, Michalis Chryssohoïdes. La lutte contre la corruption était aussi une des priorités du gouvernement dans la vaste opération de soutien financier lancée par l’UE pour permettre à la Grèce d’absorber des fonds communautaires auxquels elle ne pouvait plus avoir accès en raison de la crise. Pour débloquer la situation, l’Europe devrait assurer temporairement et à titre exceptionnel le financement à 95% des projets, au lieu de 85% antérieurement.
Des fonds, à hauteur de 500 millions d’euros, devraient notamment être affectés à l’aide aux PME, qui constituent l’essentiel du tissu économique grec, et n’ont plus d’accès au marché des capitaux en raison de la crise, a rappelé le Commissaire européen. Chryssohoïdes a souligné que les exportations sont reparties à la hausse en Grèce et que le premier semestre 2011 constituait le meilleur semestre depuis 2007 qui avait été une année record, en raison notamment d’une reprise impressionnante dans le secteur des matériaux de construction. Il a souligné qu’il allait se rendre en France début octobre pour rencontrer des délégations d’hommes d’affaires désireux d’investir en Grèce, et qu’il avait des rencontres prévues avec des industriels néerlandais.
Par ailleurs, tous les syndicats grecs ont appelé mercredi à une grève générale de 24 heures le 19 octobre pour protester contre l’austérité, le secteur public devant au préalable être en grève le 5 octobre, tandis que Athènes sera privée de tout type de transport dès ce jeudi.
De leur côté, les chefs inspecteurs de l’Union européenne et du FMI retournent à Athènes en début de semaine prochaine pour reprendre leur mission d’inspection des comptes grecs. Ils en étaient partis le 2 septembre en raison de retards accusés par Athènes en matière de mise en oeuvre des mesures de rigueur et des privatisations.

Synthèse L’Economiste/AFP

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc