Régions

Marrakech
Un 6e magasin pour Amoud

Par L'Economiste | Edition N°:3528 Le 12/05/2011 | Partager
Un investissement de 19 millions de DH pour ce premier site
L’enseigne ouvre ses portes avec le slogan «I love Marrakech»

Un agencement différent des 5 autres magasins et des variétés en exclusivité pour le site de Marrakech

ET de 6 pour Amoud. Devenue une référence, la boulangerie-pâtisserie ouvre son 6e magasin à Marrakech. C’est le premier hors de la région Casablanca-Mohammedia de l’enseigne qui a vu le jour il y a 29 ans. Avec l’ouverture de ce 6e point de vente, le boulanger-pâtissier achève son plan de développement initié en 2005. Il se fixe un autre challenge pour les deux années à venir. Celui d’ouvrir un 7e et un 8e magasin à Casablanca et Rabat.
En attendant, celui de Marrakech ouvrira ses portes aujourd’hui au boulevard Abdelkarim El Khattabi. D’une superficie de 600 m2 (RDC et Mezzanine), il abrite l’unité de production, des chambres réfrigérées et de fermentation ainsi que huit vitrines (viennoiserie, des entremets et des petits-fours…). Et pour célébrer ce 6e magasin, l’enseigne lance une nouvelle variété de pains et des exclusivités au niveau pâtisserie. Très optimiste pour Marrakech, l’enseigne ouvre ses portes en adoptant le slogan «I love Marrakech» qui sera d’ailleurs affiché un peu partout dans la ville. Ce slogan sera aussi mis en évidence sur les vitrines et les gâteaux.
Amoud démarre par ailleurs une campagne d’affichage et de distribution de flyers. A Marrakech, la maison inaugure le premier de ses magasins avec un agencement différent des 5 autres. Un agencement conçu par un spécialiste des métiers de bouche et importé de Strasbourg. Le nouveau site a nécessité un investissement de 19 millions de DH, financé en partie par crédit leasing, indique Hassan Boulaid, directeur de l’enseigne. Le site de Marrakech fournira à l’identique les recettes qui font, depuis 1982, le succès de la maison. Et pour relever ce nouveau défi, l’entreprise a créé une trentaine d’emplois. En plus de ces nouvelles recrues, une vingtaine d’employés de la maison (vendeuses, caissières, aides-pâtissiers) vont désormais officier dans le site de Marrakech. Ils seront dirigés par un pâtissier en chef de la maison. En effet, pour diriger cette équipe, Amoud a fait jouer la promotion interne. «Les gérants de l’enseigne ont toujours privilégié une approche qualité pour garantir une sécurité alimentaire et ont surtout misé sur les ressources humaines». Avec un chiffre d’affaires d’environ 40 millions de DH en 2010, Amoud est une marque qui progresse, même après l’arrivée d’enseignes internationales sur le marché. Au quartier huppé de Californie, le pâtissier arrive à attirer 1.000 clients/jour en moyenne avec des pics durant le week-end. Les gérants tablent sur un succès similaire pour Marrakech. «La recette de l’enseigne est aussi son rapport qualité/prix, la fraîcheur et l’hygiène», insiste Boulaid. Amoud Marrakech cible pour l’heure la vente directe au consommateur, même si la maison dispose d’un département traiteur.

De notre corrrespondante,
Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc