Affaires

Les ambitions du «nouveau» Maroc Hebdo

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. Objectif à fin 2005: Vendre 30.000 exemplaires par semaine. De nouvelles rubriques plus aérées et «plus proches des gens»Ce n’est pas sans un petit pincement au cœur que les inconditionnels de ce journal ont vu la version tabloïde disparaître des kiosques la semaine dernière. Mais c’est également avec beaucoup de plaisir qu’ils ont découvert sa nouvelle mouture: une version magazine ressemblant un peu à Tel Quel ou encore au “Journal Hebdomadaire”. Certains lui trouveront peut-être aussi des similitudes avec Jeune Afrique.En tout cas, le “nouveau” Maroc Hebdo affiche des ambitions à la hauteur de ce changement, “qui n’est pas seulement de forme mais également de fond”. Pour expliquer cette transformation, le directeur de la Rédaction, Mohamed Selhami, indique que “c’est un passage obligé vu l’évolution de la presse écrite, la multiplication des titres et la concurrence ardue qui en découle. Les lecteurs sont plus exigeants en terme de qualité et c’est pour répondre à leurs attentes que ce changement a été décidé”. Le magazine contient plus d’illustrations et de photos, les articles sont plus courts et plus incisifs. Le but étant d’aller rapidement à l’essentiel, pour ne pas ennuyer le lecteur, indique Selhami. “Nous travaillons beaucoup sur l’habillage des articles et l’amélioration des titres et des accroches, poursuit le directeur de la Rédaction. Côté contenu, le journal va continuer à s’intéresser aux sujets politiques et sociaux, sans négliger l’économie. Mais le cœur du magazine sera constitué d’enquêtes et de reportages sur “les gens”. “Ce qui intéresse le plus les gens, ce sont les gens”, justifie Selhami. Pour ce faire, la Rédaction sera étoffée. Composée aujourd’hui d’une quinzaine de personnes, elle en comptera bientôt une vingtaine. L’objectif de la direction du magazine est de porter les ventes à 30.000 exemplaires chaque semaine. Le premier numéro de la nouvelle version a été tiré à 21.000 exemplaires mais le nombre de tirages va augmenter progressivement, précise le directeur de la Rédaction. Maroc Hebdo souhaite toucher davantage de jeunes et de femmes. Pour ce faire, de nouvelles rubriques sont créées dont une consacrée à la gastronomie. Pour rentabiliser son investissement, le directeur de Maroc Hebdo compte tout autant sur les recettes engendrées par la publicité que celles des ventes. Cette mue a nécessité un important investissement. L’impression des 21.000 exemplaires du premier numéro (paru le 14 janvier) a coûté quatre fois plus cher qu’auparavant. L’imprimerie Idéal a été choisie pour l’impression. Bien évidemment, il a fallu augmenter le prix de la revue. Les inconditionnels de Maroc Hebdo devront payer leur revue un peu plus cher. Au lieu de 8 dirhams pour la version tabloïde, ils devront débourser 15 dirhams. A noter que Maroc Hebdo est présent non seulement au Maroc mais aussi en France et dans d’autres pays d’Europe. Il est distribué par Sochepresse au Maroc et par LNMP en France. “Nous écoulons environ 6.000 exemplaires chaque semaine à l’étranger”, soutient Mohamed Selhami. A noter que l’OJD France réalise un suivi des ventes de Maroc Hebdo, à la demande de ce dernier.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc