Régions

Benguerir/Energies renouvelables: Iresen mise 50 millions de DH pour la R&D

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5363 Le 03/10/2018 | Partager
Il financera 16 projets de recherche sélectionnés pour l’année 2018
Et 4 startups pour accélérer le développement de leurs produits et procédés

Développement de système de gestion de l’énergie pour les bâtiments intelligents, valorisation des déchets fibreux pour la fabrication des briques, chargeur bidirectionnel et sans contact pour les véhicules électriques, station agrophotovoltaïque… Les nouveaux projets de recherche et développement retenus par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) viennent d’être dévoilés.

20 projets ont été sélectionnés au titre de l’année 2018, avec un financement de 50 millions de DH pour le développement des énergies renouvelables et technologies vertes. Une première cette année, 4 projets sont portés par des startups et le soutien de l’Institut leur permettra d’accélérer le processus de développement de leurs procédés.

Concrètement, ces projets devraient développer des produits, procédés et services innovants, à fort potentiel de commercialisation sur le marché national et continental, dans les domaines des énergies renouvelables et leur intégration dans le réseau électrique.

Les 16 autres projets sélectionnés dans le cadre du Green inno-project sont portés par les universités et entreprises marocaines et leurs homologues étrangers. Et la bonne nouvelle pour les chercheurs, un autre appel à projets sera lancé en novembre prochain en partenariat avec le gouvernement espagnol pour des financements allant jusqu’à 10 millions de DH par projet.

Iresen a été créé en 2011 sous l’initiative du ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable, d’acteurs publics et privés du secteur de l’énergie et ce, pour accompagner la stratégie énergétique nationale à travers une recherche appliquée dans les domaines des énergies renouvelables et technologies vertes.

Objectif: positionner le Maroc en tant que hub technologique dans le domaine des énergies renouvelables à travers la mise en place et le développement de pôles d’excellence et d’unités de recherche hautement spécialisées. Pour ce faire, un Green Energy Park a été conçu avec le soutien de l’OCP dans la ville de Benguerir. Il dispose d’une plateforme de recherche intérieure de plus de 3.000 m2 qui intègre plusieurs laboratoires dans le domaine du solaire photovoltaïque et du solaire thermique à concentration.

Green Energy Park mène des recherches sur des sujets prioritaires comme le traitement et le dessalement de l’eau en utilisant l’énergie solaire, le développement de modules du désert, la conception de solutions de stockage thermique et électrique innovantes. Outre l’infrastructure gigantesque mise à la disposition des chercheurs de l’ensemble des universités, Iresen finance aussi les projets à fort potentiel.

Pour la période 2018-2023, l’Institut consacrera 300 millions de DH au financement de projets de recherche et développement. L’idée est de créer des synergies entre le monde socio-économique et le monde scientifique autour de projets collaboratifs de recherche et d’innovation.

L’Iresen en chiffres

  • Plus de 700 chercheurs soutenus par l’Institut
  • 12 appels à projets lancés dans le domaine des EnR
  • 37 projets-innovations en cours de réalisation
  • 250 millions de DH dédiés à la R&D entre 2012 et 2017
  • 300 millions de DH dédiés à la R&D sur la période 2018-2023

De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc