Entreprises

Une startup marocaine séduit les smart cities françaises

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5327 Le 02/08/2018 | Partager
L’application «Clean City» de M3KOD séduit la commune d’Aix-en-Provence
Une filiale de droit français en cours de création
Et des ambitions de développement à l’international

Un long chemin parcouru pour la startup marocaine M3KOD depuis son démarrage il y a deux années. La jeune startup qui a développé en 2016 l’application «Ville Propre», devenue désormais «Clean City», s’envole désormais vers l’international.

M3KOD entame cette année une nouvelle phase de son développement en lorgnant le marché des smart cities en France. «On a obtenu le visa French Tech au cours de cette année nous permettant de développer notre projet en France en tant que startup innovante et on est actuellement en pleines démarches de création de notre nouvelle filiale française», assure Mouhsin Bour Qaiba, CEO & fondateur de M3kod.

La startup, qui avait gagné en octobre 2017 le prix «Go Green» à l’European Youth Awards (EYA), s’est vu se présenter l’opportunité de se développer sur le marché européen en mettant en avant la pertinence de son projet Clean City. Son ambition s’est concrétisée cette année après la participation au programme de l’accélérateur français Thecamp qui s’est déroulé ce premier trimestre de 2018.

La jeune startup a été approchée par la commune d’Aix-En-Provence pour développer cette plateforme communautaire sur le territoire de celle-ci. Il s’agit d’une application mobile conviviale permettant à des citoyens actifs d’informer efficacement les autorités municipales des lieux pollués (débordement des poubelles par exemple), et d’assurer un suivi approprié.

L’application permet d’alimenter l’information avec des images et la géolocalisation de la zone en question qui est immédiatement partagée avec l’autorité concernée. En France, 25 communes, métropoles et communautés d’agglomération françaises développent des services intelligents dans le cadre de la stratégie Smart City.

Il s’agit, entre autres, de l’open data, le wifi linéaire public, les plateformes participatives ouvertes aux citoyens afin de suggérer des idées, faire des observations, ou signaler un problème aux services de la mairie. Afin de concrétiser sa collaboration avec la commune d’Aix-En-Provence, la startup M3KOD doit créer sa filiale française Smart City Technology sur le territoire français.

Une démarche déterminante pour la startup qui permettra à celle-ci de se développer aussi bien sur le territoire français que dans d’autres pays susceptibles de s’intéresser à son projet. Pour la startup, et après ce premier pas en France, les ambitions à l’international sont désormais claires. La suite est juste une question de temps.

Pour rappel, le projet Clean City avait intégré en 2017 le programme d’incubation de Facebook «FbStart», et l’application a été certifiée Switchmed, une initiative qui soutient et renforce les innovations sociales et écologiques en Méditerranée. Plus récemment, la startup était parmi les 5 startups africaines primées par le président français Emmanuel Macron lors du salon Viva Technology en mai dernier à Paris.

Comment la France attire les talents

Le programme French Tech Visa est un programme public de l’Etat français qui vise à attirer les talents internationaux de la technologie (startups entre autres) pour se développer et développer leur business sur le territoire français. Ce dispositif qui s’appuie sur le nouveau titre de séjour «Passeport Talent» et mis en place fin 2016 facilite l’accueil de ces talents en France. Le passeport est une carte de séjour accordée au bénéficiaire d’une durée maximale de 4 ans, et le cas échéant pour la famille du bénéficiaire, qui a pour objectif de rendre plus lisible le droit au séjour des talents que la France veut accueillir en plus grand nombre.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc