Competences & rh

SupInfo sensibilise à la technologie blockchain

Par Karim Agoumi | Edition N°:5272 Le 15/05/2018 | Partager
Une conférence animée par Nizar Saadane devant 200 étudiants
Une technologie stratégique pour moderniser l’administration marocaine
Le lancement du premier laboratoire du Royaume dédié à cet outil
blockchain-072.jpg

SupInfo a récemment organisé une conférence devant un parterre de 200 étudiants et professionnels pour sensibiliser aux enjeux de la technologie Blockchain. La rencontre, animée par l’un des premiers experts sur le sujet, Nizar Saadane, a permis de mettre en évidence les avantages de cet outil apte à moderniser l’administration marocaine et à réaliser des économies conséquentes dans le domaine de l’éducation (Ph . EFC)

Sensibiliser les étudiants et les professionnels aux enjeux et au rôle de la technologie blockchain sous nos latitudes. C’est dans cette optique que l’école d’informatique SupInfo Maroc a récemment organisé au sein de son campus à Casablanca une conférence pédagogique et instructive. Une manifestation qui a réuni un parterre de plus de 200 participants et qui était animée par Nizar Saadane,  l’un des premiers spécialistes de la question.

La blockchain consiste plus exactement en une technologie transparente et sécurisée de transmission et de stockage d’informations. «Une nouvelle révolution numérique qui élimine l’obligation de faire appel à un tiers de confiance», révèle Saadane. L’outil permet à une entreprise de gérer ses activités ainsi que ses données sans intermédiaire et sans la présence d’une autorité centrale.

Une technologie particulièrement utilisée dans les domaines de l’assurance et de la santé. La blockchain s’avère en effet très utile et bénéfique pour vérifier la traçabilité et l’authenticité de résultats cliniques ou encore de médicaments, apprend-on. C’est également un outil tout indiqué pour lutter contre la fraude et le crime. «Cette technologie peut stocker des données contenant des informations-clés sur les anciens criminels et les terroristes actuels», souligne le spécialiste.

L’évènement a également éclairé les étudiants sur l’intérêt de l’utilisation d’une telle technologie pour le Maroc. La blockchain devrait tout d’abord permettre de moderniser les administrations du Royaume et de générer un gain de temps conséquent. Le recours à un tel outil engendrerait également des économies importantes pouvant être investies dans des secteurs-clés, dont notamment la santé ou encore l’éducation.

A l’occasion de la rencontre, l’établissement a également annoncé le lancement officiel du premier laboratoire dédié à cette nouvelle technologie sous nos cieux. Ce dernier, piloté par Nizar Saadane, mènera des études et des essais sur les diverses utilisations possibles de la blockchain dans les entreprises et les administrations du pays.

Nizar Saadane est l’un des premiers experts de la blockchain au Maroc. Directeur fondateur du cabinet SNTC à Paris et intervenant au sein de prestigieuses écoles françaises dont l’EM Grenoble et l’Inseec, il est diplômé en finance de la Paris School of Business.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc