Economie

Un bateau de plus pour la traversée du Détroit

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5266 Le 07/05/2018 | Partager
Le nouveau navire d’Intershipping, Med Star, a une capacité de 1.400 passagers et 430 véhicules
Investissement de 180 millions de DH, entrée en service dès cet été
bateaux-detroit-066.jpg

Le Med Star, ferry de conception japonaise datant de 1986 intégrera la flotte en charge de l’exploitation des lignes maritimes entre le Maroc et l’Espagne. Il pourra transporter 1400 passagers et 430 véhicules (Ph. Adam)

La flotte marocaine au Détroit se bonifie peu à peu. Med Star, dernière acquisition de la société marocaine de navigation Intershipping a été présenté pour la première fois au port Tanger-Ville de Tanger où il a été amarré en début de mois.

Le navire est arrivé en provenance de Grèce où il a subi une profonde mise à niveau. L’objectif était de le préparer à l’entrée en service sur les lignes reliant le Maroc à l’Espagne dès cet été dans le cadre de l’opération Marhaba. «Le ferry est actuellement en état de prendre du service après avoir connu une profonde mise à niveau dans un chantier naval spécialisé», explique Rachid Chrigui, directeur général de la compagnie Intershipping.

Le Med Star connu auparavant sous le nom de Vastervik est un bateau de conception japonaise datant de 1986 avec 163 mètres de long. Actuellement il bat pavillon marocain et est inscrit à Tanger. Il pourra transporter dans ses soutes 430 voitures ou 70 camions en plus de 1400 passagers. Il a été acquis par la compagnie marocaine en août dernier pour 14 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 3 millions d’euros supplémentaires pour la mise à niveau, soit près de 180 millions de DH.

Il est depuis moins d’un an en quai, (depuis la faillite de son ancien propriétaire) et se trouvait au moment de son acquisition dans un excellent état de conservation, ce qui explique son prix élevé, note Chrigui. Le Med Star viendra renforcer la flotte d’Intershipping qui opère plusieurs unités entre les deux rives du Détroit. C’est le cas avec le Maestro, ferry travaillant sur la ligne TangerMed-Algésiras et exclusivement dédié au fret (camions Tir) et deux autres fast-ferrys sur la ligne Tanger ville-Tarifa.

Intershipping partage les lignes du Détroit avec plusieurs autres compagnies marocaines et espagnoles. C’est le cas d’AML, issue d’un partenariat entre la BMCE Bank et la compagnie maritime grecque Attica qui démarrait son activité en 2016. Ces deux sociétés devront batailler pour remplir le vide laissé par le groupe Comarit-Comanav qui depuis la cessation de ses activités en 2011 a failli faire fondre les capacités maritimes marocaines en perdant une dizaine de navires en moins d’une année.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc