Culture

Jazzablanca: Les Off du festival

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5251 Le 13/04/2018 | Partager
Ateliers, spectacles équestres, tables rondes
L’événement veut s’inscrire dans l’action citoyenne
jazzablanca_051.jpg

En plus des concerts sur plusieurs sites de la ville, le festival veut s’inscrire dans une action citoyenne et propose une panoplie d’activités, gratuites pour la plupart à destination des enfants et des jeunes professionnels du spectacle (Ph. Jazzablanca)

Concerts, ateliers de formation, master class, tables rondes, spectacle équestre… Le festival Jazzablanca propose une 13e édition chargée et très éclectique.

Pour les organisateurs il n’est plus question de proposer une succession de concerts, aussi intéressants soient-ils, mais bien plus de créer «un lieu de découvertes et d’échanges, un pôle d’animation et de formation qui a l’ambition de contribuer à transmettre des savoirs, rapprocher les artistes et leurs publics».

Sur les différents sites du festival, une panoplie d’activités gratuites, pour la plupart,  sont proposées. Sur le site de l’Hippodrome d’Anfa, un master class animé par le tromboniste Fred Wesley, légende vivante du jazz américain est proposé ainsi que des ateliers pour enfant en plein air.

Encadrés par des professionnels les ateliers en initiation musicale, s’organisent autour de séances composées d’une première partie découverte libre de plusieurs instruments, puis une seconde partie de coordination rythmique où l’assise rythmique est travaillée via la danse et le chant en groupe ainsi qu’une session d’écoute attentive d’extraits musicaux de différents styles.

De plus, la Fondation TGCC offrira trois ateliers de peinture de 14h00 à 15h30, avec des artistes et professeurs d'arts plastiques, tel que Said Housbane. Un espace créateur sera également installé en collaboration avec la «Caravane Ephémère», proposant objets et produits inspirés de l’iconographie de la culture et de l’histoire marocaine.

L’Hippodrome Casa-Anfa retrouvera,  pour l’occasion, sa fonction originelle le temps de plusieurs sessions de découverte du cheval avec des activités et des spectacles équestres. Le Jazzablanca nouvelle version se propose également de s’impliquer davantage dans la consolidation d’une industrie musicale locale.

En collaboration avec l’Association Marocaine des Entrepreneurs du Spectacle Vivant, un nouveau volet s’ajoute à la programmation, avec divers ateliers, tables rondes et projections, ces dernières organisées en collaboration avec l’Institut Français de Casablanca.

Au programme de ce volet: 3 tables rondes autour des thèmes «Manager Artistique: compétences multiples», animée par Taoufik Hazeb, aka Don Bigg, «La gestion d’un établissement culturel»,  dirigée par Jamal Abdennassar, directeur Médiathèque de Khouribga et enfin  «Les métiers du festival de musique», par Soufiane Zanifi. Quant aux tables rondes, elles aborderont des thèmes tels que l’avenir du Grand théâtre de Casablanca, la scène musicale actuelle ou encore l’attractivité territoriale des festivals.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc