Entreprises

Le groupe Risma au mieux de sa forme

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5246 Le 06/04/2018 | Partager
Un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de DH, en hausse de 4%
Programmes de rénovation et cession de 3 Ibis
risma_resultats_046.jpg

Les résultats d’exploitation du groupe Risma sont au vert, malgré un important  programme de rénovation des unités phares du groupe

Le tourisme s’est bien porté en 2017. En témoignent les résultats financiers du premier opérateur hôtelier du pays: Risma (1). Le groupe, qui détient 27 hôtels dans son portefeuille (4.128 chambres), affiche un tableau de bord plutôt enviable. Sur l’exercice 2017, le chiffre d’affaires s’élève à 1,4 milliard de DH, en progression de 4%, grâce à une bonne performance des hôtels en activité (+38 millions de DH) et la contribution des nouveaux hôtels (+36 millions de DH).

«Et ce, malgré les rénovations, qui ont impacté négativement le chiffre d’affaires  (-25 millions de DH) et la cession des 3 Ibis qui impactent le CA de -2 millions de DH», relève Sofia Benhamida, membre du directoire de Risma. Le groupe a réalisé un résultat d’exploitation (EBIT) en hausse de 28% par rapport à l’année dernière, avec une marge de 15% (en progression de 2 points).

«Cette bonne performance s’explique par la hausse de l’activité, une bonne maîtrise des charges et par la baisse des amortissements», poursuit Benhamida. C’est le segment milieu de gamme qui affiche le plus fort taux d’occupation (69%), suivi par le haut de gamme (66%) et le segment Ibis (62%).

Les enseignes du groupe (Sofitel, Ibis, Mercure, Pullman…) ont réalisé un taux d’occupation de 65% en 2017 (en hausse de 3 points par rapport à 2016). Et ce, malgré un important  programme de rénovation des unités phares du groupe, ayant concerné 269 chambres (soit 6,5% de la capacité hôtelière de Risma). Cette performance s’explique principalement  par les bons chiffres réalisés par le tourisme national en 2017.

En effet, les arrivées touristiques ont atteint les 11,3 millions (+10%), ce qui s’est traduit par des nuitées en hausse (15%) et un taux d’occupation global de 43%. De même, la cession de 3 Ibis (Agadir, Fnideq et Tanger FZ) a permis de dégager une plus-value de 13 millions de DH. Parallèlement, de nouvelles ouvertures ont ponctué l’année écoulée: Ibis Agdal (janvier 2017) et Ibis Casa-Voyageurs (septembre 2017).

Un autre Ibis ouvrira ses portes dans la capitale économique dès 2019 (sur bd Abdelmoumen). Casablanca, dont la capacité d’hébergement dépasse à peine les 20.000 lits, a besoin de la renforcer. Aujourd’hui, une dizaine d’hôtels sont en cours de construction, notamment sur le périmètre du centre-ville (cf. édition du 10 août 2017).

Les unités hôtelières Risma couvrent une douzaine de villes à travers 6 marques. Le groupe compte dans son parc deux Ibis dernière génération (Rabat et Casablanca), 5 hôtels en rénovation en cours (Sofitel Marrakech, Ibis CCC, Ibis Sidi Maârouf, Ibis El Jadida et Ibis Marrakech Gare). A fin 2018, Risma aurait achevé la rénovation de 7 Ibis et du Sofitel Marrakech.

Il faut noter aussi un bon démarrage de l’année en cours qui affiche un taux d’occupation de 68% à fin février en hausse de 7 points par rapport à la même période de l’année dernière (soit un chiffre d’affaire en hausse de 12%).

---------------------------------------------------

(1) Le groupe Risma a présenté ses résultats financiers  jeudi 5 mars à Casablanca

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc