Régions

Des stars du cinéma d’animation à Meknès

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5231 Le 16/03/2018 | Partager
Six jours de cinéma à l’initiative de la Fondation Aïcha
Le 17e Ficam démarre ce vendredi
Brenda Chapman, Carlos Saldanha, Sunao Katabuchi… en guest stars

Coup d’envoi ce vendredi de la 17e édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM). Organisé par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, qui en assure la direction artistique, l’événement, qui se poursuivra jusqu’au mercredi 21 mars, fera rayonner le film d’animation, dans sa richesse et sa diversité, au cœur de la cité ismaïlienne Meknès.

En effet, d’année en année, ce festival gagne en notoriété. Sa nouvelle édition est organisée en partenariat avec L’Economiste et Atlantic Radio. Elle prévoit une sélection variée, riche et festive de films d’animation, dénichés dans les trésors cachés du patrimoine et de la création contemporaine.

«Depuis 15 ans, nous avons mis en place, avec nos partenaires, tous les moyens nécessaires pour faire du Ficam un moment d’exception et un rendez-vous important de la scène internationale. Aujourd’hui, l’octroi par SM le Roi Mohammed VI de son haut-patronage au Festival international de cinéma d’animation de Meknès est un honneur et un encouragement à redoubler d’efforts», estime Mardochée Devico, président de la Fondation Aïcha.

Six jours durant, le festival de Meknès accueillera une brochette de stars internationales. Y figure notamment le Brésilien Carlos Saldanha, figure des Studios Blue Sky, qui compte à son actif plusieurs succès mondiaux, comme la saga L’âge de glace ou encore Rio 1 et Rio 2. Egalement de la partie, l’Américaine Brenda Chapman, Oscar du meilleur film d’animation en 2013 avec Rebelle, et accessoirement scénariste de plusieurs cartons des Studios Disney, comme Le Roi Lion, La belle et la bête, Le bossu de Notre Dame…

Moins grand public mais tout aussi respecté de ses pairs, le Japonais Sunao Katabuchi, qui réalise en 2017 «Dans un recoin de ce monde», prix du jury au festival d’Annecy 2017.
«Ces trois réalisateurs donneront chacun une leçon de cinéma au profit des étudiants et des professionnels marocains», note Mohamed Beyoud, directeur du festival. Selon lui, le Ficam vise aussi à promouvoir des films et des artistes du monde entier auprès d’un public passionné et curieux en nourrissant de grandes ambitions pour l’animation en tant que forme d’art cinématographique.

Le Ficam est ainsi le porte-parole des réalisateurs qui repoussent leurs limites dans l’exploitation de  l’art de l’animation. Pour ses organisateurs, cette 17e édition rend hommage à la femme dans le cinéma d’animation. Le festival accueille ainsi un panel de prestigieuses personnalités féminines internationales dont Céline Sciamma (France), Monique Renault (France / Pays-Bas), Nancy Florence Savard (Canada), Zineb Benjelloun (Maroc), Brenda Chapman (Etats-Unis), Katrin Rothe (Allemagne)…

Côté programme, ce sont des projections inédites, des expositions, des ateliers de formation et rencontres qui attendent le public du Ficam 2017. Un public qui pourrait profiter également d’ateliers animés par des professionnels dans le domaine. «Les festivaliers auront le privilège de rencontrer des sommités du cinéma d’animation international à l’instar de Carlos Saldanha (Etats-Unis), Sunao Katabuchi (Japon), Juan-Pablo Zaramella (Argentine), Arthur de Pins et Alexis Ducord (France), Antoon Krings et Arnaud Bourron (France), Rasmus A. Sivertsen (Norvège)… », promet l’organisation.

Rush sur le volet compétition

La compétition «Courts Compét’ des meilleurs courts métrages d’animation» sera rude. En fait, le Ficam a reçu plus de 200 candidatures en provenance de plus de 24 pays. Au final, six films ont été retenus par le jury de présélection.  Il s’agit des films «Mutafukaz», «Minga et la cuillère cassée», «Dans un recoin de ce monde», «Nelly et Simon», «A silent voice» et «Un homme est mort». Notons enfin que le Ficam Maroc est une déclinaison de la programmation du Ficam à Meknès dans dix villes marocaines à travers le réseau de l’Institut français du Maroc.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc