Régions

Rabat/Tramway :Le financement de l’extension de la ligne 2 bouclé

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5230 Le 15/03/2018 | Partager
La STRS signe pour un prêt de 40 millions d’euros avec la BEI
Les travaux déjà entamés avancent conformément au planning
Le dossier de la gestion déléguée des bus traîne encore
rabat-tramway-030.jpg

Côté Rabat, le chantier est bien avancé. Après l’achèvement des travaux de déviation des réseaux, il est prévu de s’atteler à la réalisation de la plateforme de l'extension de la ligne n°2 du tramway  (Ph. NEA)

La Société du Tramway de Rabat Salé (STRS) a  bouclé le financement de l’extension de la ligne 2 de son réseau sur une longueur de 7 km. Elle vient de décrocher un prêt de la BEI d’un montant de 40 millions d’euros. Une convention a été signée, la semaine dernière, par Flavia Palanza, directeur des Opérations dans le voisinage au sein de la BEI et Saïd Zarrou, PDG de la STRS.

Il s’agit du montant restant pour boucler le financement de ce chantier dont l'investissement global avoisine 1,7 milliard de DH. Le  reliquat de cette enveloppe a été déjà mobilisé à travers un prêt accordé par l’Agence française de développement et un financement de la part des partenaires publics. Cet investissement va permettre l’extension de la 2e ligne du tramway pour une longueur de 7 km avec 12 stations. Et également l’acquisition  du matériel roulant nécessaire à l’exploitation future du réseau, soit 11 rames en composition double.

Les travaux sont déjà entamés et avancent conformément au planning, selon un responsable de la STRS. Côté Rabat, on s’attaque déjà à la partie plateforme de la future extension après l’achèvement des travaux de déviation. Une grande partie des habitants de Rabat et Salé attendent avec patience la mise en service de cette extension pour mettre fin à leur calvaire quotidien avec les autres modes de transport, à commencer par les bus. La gestion déléguée de ce parc par la société Stareo a atteint une situation alarmante avec des bus souvent en panne. Ce qui a nécessité le lancement d’un appel d’offres pour confier ce secteur à un nouvel opérateur qui devrait remplacer Stareo.

Deux offres ont été présentées, la première par un groupement composé d’Alsa et City Bus, et la seconde concerne le groupe Transinvest. Selon le Groupement Al Assima, qui supervise ce secteur, le nom  du nouveau délégataire devrait être dévoilé au cours de ce mois de mars ou au plus tard en avril prochain.

Or, après l’examen des deux propositions, l’appel d’offres en question a été jugé infructueux, confie une source proche du dossier. Selon cette dernière, il a été décidé de passer à des négociations directes avec les opérateurs sur chaque offre. Mais on attend le feu vert du ministère de l’Intérieur, avance notre source. La fin du calvaire des habitants avec les bus de Stareo n’est donc pas pour demain!

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc