Entreprises

ONCF: Veillée d’armes pour la LGV et les nouvelles gares

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5230 Le 15/03/2018 | Partager
Les chantiers structurants au menu du dernier conseil d’administration
6,8 milliards d’investissements en 2018

Mobilisation générale à l’ONCF pour achever les grands projets… Le conseil d’administration de l’Office, qui s’est tenu mardi dernier, a servi de bilan d’étape.  Pour les plus gros chantiers, le taux d’avancement atteint 95% pour le triplement de la voie entre Kénitra et Casablanca, 86% pour la désaturation du carrefour ferroviaire de Casablanca,  85% pour le doublement complet de la ligne Casablanca- Marrakech, 95% pour la sécurisation des emprises ferroviaires, 96% pour la nouvelle ligne à grande vitesse Tanger - Casablanca et 74% pour la construction des nouvelles gares ferroviaires. 

Le budget 2018 adopté  à l’issue du CA est à la mesure des projets en cours: un chiffre d’affaires de 3,88 milliards de DH et des investissements de 6,8 milliards de DH dont 1,4 milliard de DH réservé au projet de la ligne à grande vitesse et 5,4 milliards à la poursuite de la modernisation du réseau existant.

La LGV a poussé d’ailleurs l’Office à redimensionner ses gares comme à Rabat et Casablanca notamment. Considérée comme la plus grande du Maroc et d’Afrique, avec une nouvelle esplanade qui donne sur le boulevard Hassan II, la nouvelle gare d’Agdal LGV a mobilisé un budget de 650 millions de DH pour sa construction.

Elle est conçue sur une superficie de 22.000 mètres carrés, avec une capacité d’accueil de 30 millions de voyageurs par an à l’horizon 2025, contre 8 millions actuellement. Elle dispose d’un parking de 900 places. Selon l’ONCF, à fin février dernier, les travaux enregistrent un état d’avancement global de 70%. La gare sera livrée au cours de cet été. Elle est au cœur d’un centre commercial, avec des bureaux, des hôtels et du résidentiel, sans oublier la création d’une tour de 32 étages.

Quant à la gare Casa-Voyageurs, qui est «en phase avec la nouvelle vision 2020, ambitionnant de faire de Casablanca un hub financier international connecté et inclusif», elle a nécessité près de 450 millions de DH. Le site s’étale sur une superficie d’environ 10.000 mètres carrés et pourra accueillir jusqu’à  20 millions de voyageurs par an à l’horizon 2025.

A fin février dernier, l’état d’avancement est estimé à 80% pour une livraison l’été prochain. Le parking, avec accès côté rue Amir Abdelkader, accueillera 300 places de stationnement. Elle présente le concept innovant de la gare-pont, prenant appui sur les quais pour créer un nouveau lien entre les quartiers modernes du nord de la ville et les quartiers du sud, autrefois étouffés par le développement industriel.

Expo itinérante

L’ONCF a aussi lancé une exposition itinérante dans 10 gares pour faire découvrir au public marocain l’état d’avancement des grands projets en cours. L’exposition démarre par Casa-Port avant d’aller à Rabat, Kénitra, Fès, Marrakech, Tanger… Tout cela avec des points clés comme Tanger-Casablanca en 2 heures 10 minutes, Tanger-Marrakech en 4h40 minutes.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc