Régions

Jerada: Ce que propose le wali pour désamorcer la crise

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5209 Le 14/02/2018 | Partager
L’ONEE baisse ses redevances à la 1re tranche
Création de 1.000 emplois dans un premier temps et 5.000 à moyen terme
Lancement d’un plan de développement socioéconomique étalé sur 5 ans
mouad-jamii-jerad-009.jpg

«Pour assurer le suivi de ces programmes, une commission sera constituée, et dont feront partie des représentants du Hirak, afin de veiller sur leur bonne gestion», promet Mouad El Jamaï, wali de l’Oriental (Ph. A.K)

Comme annoncé sur nos colonnes (Edition N° 5206 Le 09/02/2018 et Edition N° 5207/Le 12/02/2018), ce sont les autorités locales qui ont fait preuve d’imagination pour désamorcer la tension à Jerada. Toutefois, elles ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour réussir le pari de la reconversion. Les budgets alloués à la province de Jerada sont en deçà des attentes.

Les visites de trois délégations ministérielles, dont celles présidées par le Chef du gouvernement, avaient pour but d’accélérer le rythme des projets préconisés, mais pas d’initier de nouveaux à effet immédiat sur l’emploi et la création des richesses. Exception faite pour les infrastructures de base et les actions environnementales qui seront lancées à partir de cette année (2018- 2023).

En parallèle, un programme d’urgence sera lancé et aura pour objectif de créer 1.000 emplois dont 300 au profit des mineurs des descenderies. Des sociétés d’exploitation et des coopératives dédiées aux mineurs se chargeront de l’extraction et la commercialisation du charbon dans le cadre de conventions avec l’ONEE. L’INDH sera associée à cette initiative en facilitant les procédures administratives et l’octroi de financements. Elle accompagnera les jeunes porteurs de projets jusqu’à la rentabilisation de leurs plans. 

Et pour convaincre les protestataires de s’inscrire dans ces propositions, le wali de la région, Mouad El Jamaï, et le gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet, ont exposé lundi, aux représentants du Hirak, la réponse officielle aux attentes exprimées dans le dossier revendicatif.

Concernant la gratuité des factures de l’eau et de l’électricité, la requête d’annulation des redevances a été refusée. Toutefois, l’ONEE s’engage à appliquer la tarification de la première tranche du moment que 80% des habitants de Jerada ne consomment pas plus de 100 DH/mois, explique le wali de la région.

En amont, plusieurs programmes seront lancés pour la création de 5.000 emplois dans les secteurs agricoles, infrastructures, mises à niveau urbaine et rurale, développement humain économique et social, énergie et mines, formation professionnelle et santé. La concrétisation de ces programmes passera par le lancement de 108 projets dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales (500 millions de DH).

Dans le secteur de l’énergie et de l’électricité, le wali a réitéré l’engament pour la réalisation d’une 5e unité de production de l’énergie solaire à Lamrija, tout en précisant que la priorité en termes d’emploi dans la 4e unité de la station de Jerada sera accordée aux jeunes de la province qui bénéficieront de sessions de formation spécifiques. Idem pour le lancement d’une étude pour la valorisation des déchets miniers qui profitera aux jeunes et diplômés de la province.

Le plan de développement socioéconomique de la province prévoit également le lancement de travaux d’assainissement à Aïn Bani Mathar, Touissit et Laouinate. Idem pour la construction de trois centres de formation professionnelle à Aïn Bani Mathar, Jerada et Touissit. Il a également été décidé la levée de la saisie conservatoire de 325 immobiliers des Charbonnages du Maroc pour faciliter l’opération de cession pour un budget de 63 millions de DH.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc