Société

Raid Sahraouiya: Quand les femmes courent pour leurs droits

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5204 Le 07/02/2018 | Partager
Une centaine de coureuses de toutes nationalités en pleine épreuve
Aicha Ech-chenna et Stéphanie Fugain, les marraines
A la découverte des paysages cachés de Dakhla
raid-sahraouiya-004.jpg

35 équipes participantes représentées par 70 femmes venant du Maroc, de Canada, de France, du Cameroun, du Nigéria, du Ghana, du Kenya et d’Afrique du Sud prennent part à la 4e édition du Raid Sahraouiya du 3 au 10 février (Ph. Sahraouiya)

Coup d’envoi du Raid Sahraouiya ce lundi 5 février à Dakhla. Ce sont 70 femmes du Maroc, de Canada, de France, du Cameroun, du Nigéria, du Ghana, du Kenya et d’Afrique du Sud qui prennent part à cet événement sportif et solidaire qui se tient du 3 au 10 février 2018, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Combinant épreuves sportives et promotion de la femme à travers des actions concrètes de solidarité, le Raid Sahraouiya se veut un challenge permettant à toute femme engagée dans l'action sociale de vivre une expérience inédite, alliant sport, émotion et découverte dans un site exceptionnel, tout en adhérant à une cause sociale.

Le coup d’envoi officiel de la 4e édition de Sahraouiya a été donné sous forme d’un prologue découverte à Dakhla qui a mené les 35 équipes participantes à différents points de la ville afin de la découvrir et de s'approcher de la culture et de la civilisation des provinces du Sud, avec notamment une visite au complexe d'artisanat de Dakhla, à la médiathèque, qui abrite le petit musée du patrimoine saharien.

Les participantes ont également visité les locaux d’une association locale qui agit en soutien aux personnes en situation de handicap. Depuis sa première édition, le Raid Sahraouiya tient à faire adhérer les figures féminines qui symbolisent l’action sociale et humanitaire à travers des marraines de grande valeur.

Marraine de cœur de l’événement depuis la première édition, Aicha Ech-chenna œuvre depuis plus de 30 ans à l’assistance et veille à l’intégration des mères célibataires à travers l’Association Solidarité féminine continue de soutenir le Raid pour sa 4e édition. «Sahraouiya» accueille également cette année une nouvelle marraine française.

Il s’agit de Stéphanie Fugain, présidente de l’association Laurette Fugain qui mène une action remarquable dans le domaine de la recherche contre la leucémie et pour faire changer la connaissance et les comportements au service des dons de vie.

Dans ce même esprit solidaire, l’association des amis du Ruban Rose, qui vient en soutien aux femmes atteintes du cancer du sein a rejoint l’élan «Sahraouiya» depuis 2016 pour devenir l’une des associations soutenues annuellement par ce challenge et avec en prime, la participation d’équipes issues de ses rangs.

Ainsi, les comédiennes de la troupe «Takoon» connues pour leur célèbre interprétation de «Bnat Lalla Menana» feront partie des participantes de cette édition. Pour rappel, l’événement «Sahraouiya»est organisé par «l’Association Lagon Dakhla» et l’hôtel Dakhla Attitude Beach Club, en partenariat avec la wilaya de la région de Dakhla-Oued Eddahab.

De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc