Régions

Oujda: Pour une meilleure protection des migrants

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5204 Le 07/02/2018 | Partager
1.840 cas d’urgence traités en 3 ans grâce à Watch The Med Alarm Phone
Une ligne téléphonique pour assister les migrants au sud algérien
Bientôt un programme Alarm Phone Sahara
oujda_migrants_004.jpg

Le collectif est capable de se mobiliser, en temps réel, pour lancer les alertes, suivre et documenter une situation de détresse en mer (Ph. Alarme Phone)

Le groupe Maroc d’Alarm phone vient d'organiser à Oujda une rencontre pour dresser son bilan d’interventions en méditerranée. Watch The Med Alarm Phone est une plate-forme d’assistance et secours en mer initiée par des activistes de la société civile nord-africaine et européenne.

Le collectif a mis en place une ligne téléphonique d’urgence à destination des personnes se retrouvant en situation de détresse pendant leur traversée de la Méditerranée. Le (+33486517161) est joignable 24/24 heures et 7/7 jours et offre un moyen supplémentaire pour assurer une meilleure assistance aux migrants en danger.

De même, une pression est exercée pour mobiliser les secours et dénoncer d’éventuelles violations des droits de l’homme à l’égard de ces migrants. Pour être plus efficace, Alarm Phone coordonne avec les bateaux des ONG comme l’Aquarius et le Sea.watch qui font le sauvetage en mer.

Il en ressort qu’entre octobre 2014 et octobre 2017, ce programme d’assistance téléphonique a traité plus de 1.840 cas d’urgence dans les trois principales régions de la méditerranée: Occidentale (Algérie, France, Espagne, Maroc), centrale (Italie, Libye, Tunisie) et mer Egée. «En 2015, plus d’un million de personnes ont traversé la mer pour se rendre en Europe.

Une période suivie d’une répression sévère avec durcissement du régime des frontières de l’UE et renforcement des dispositifs de dissuasion. Conséquence: des milliers de personnes ont perdu la vie en mer et beaucoup d’autres sont emprisonnées dans des conditions insupportables et ne peuvent s’échapper», précisent les organisateurs de cette rencontre.

Le groupe Maroc Watch The Med Alarm Phone, est constitué de 25 volontaires opérant à Nador, Oujda, Fès, Rabat, Tanger, Laâyoune et Tiznit. «Ils se partagent des informations sur les migrants, leur rappellent leurs droits en mer et organisent des conférences pour dénoncer les dépassements à leur égard», explique Hassane Ammari, membre de l’antenne d’Oujda et chercheur sur la migration et les problématiques des frontières entre le Maroc et l’Algérie.

Il sensibilise également sur la situation dramatique des migrants subsahariens en Algérie et sur les dangers qu’ils encourent pour quitter ce pays par la mer. Pour la seule année de 2017, plus de 664 tentatives de traversées ont été recensées à partir des côtes algériennes dont une grande partie par des jeunes algériens.

«Toutefois, ces drames ne sont pas relatés par la presse locale pour des raisons politiques», ajoute Ammari. La situation est plus grave au niveau de la zone frontalière entre l’Algérie, le Mali et le Niger. Une zone qui connaît le décès de plusieurs personnes par semaine. Pour y remédier, Watch The Med Alarm Phone, compte lancer un programme Alarm Phone Sahara.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc