Culture

Wafaa Mezouar: Explosion minérale, acte 2

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5201 Le 02/02/2018 | Partager
L’artiste expose au Four Seasons Hotel Casablanca
Mariage entre peinture et gastronomie
exposition-wafaa-mezouar-001.jpg

Après avoir longuement exploré la culture populaire marocaine et ses traces identitaires à travers ses signes les plus évidents, Wafaa Mezouar revient à une écriture picturale où priment la matière et la couleur (Ph. Four Seasons)

C’est une belle association que propose le Four Seasons Hotel Casablanca. Les œuvres minérales de l’artiste peintre Wafaa Mezouar font écho, du 1er février au 30 avril 2018,  aux créations culinaires marines du chef Guillaume Blanchard. Une «conversation» entre la gastronomie et la peinture, entre deux artistes dont les œuvres, pour la première, nous font voyager  quand celles du second éveillent nos sens.

«Escapade Culturelle sur l’Atlantique»,  initiative lancée par l’établissement hôtelier en 2017 dans le cadre de la promotion de l’art offre donc ses cimaises à l’artiste peintre et art thérapeute Wafaa Mezouar pour une exposition titrée  «Explosion Minérale 2». Ses toiles de grande taille, aux pigments naturels, sur lesquels viennent se poser quelques fragments d’or, révèlent des horizons évoquant des paysages tantôt lunaires tantôt chatoyants.

Une nature changeante avec des teintes entre aube, zénith et crépuscule avec une prédominance du minéral. Après avoir longuement exploré  la culture populaire marocaine et ses traces identitaires à travers ses signes les plus évidents: tatouages,

oufaa_mezouar_001.jpg

Diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca ainsi que de l’Ecole de Dessin de Bâtiment (section architecture), Wafaa Mezouar, peintre, art thérapeute et lissière, a connu sa première consécration en 1978 où elle obtient la médaille d’or au Festival international des arts plastiques à Tunis (Ph. Four Seasons)

jeux de tapisserie, motifs artisanaux… Wafaa Mezouar revient donc avec ce deuxième acte d’ «explosion minérale» à une écriture picturale où priment la matière et la couleur.

Une libération lyrique  débarrassée d’un symbolisme chargé de formes et de signes, pour  épouser une dimension nouvelle assurée par une gestuelle  à la fois puissante, maîtrisée mais non dénuée de spiritualité. Wafaa Mezouar est née en 1957 à Meknès. Diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca ainsi que de l’Ecole de Dessin de Bâtiment (section architecture), sa première consécration fut en 1978 où elle obtient la médaille d’or au Festival international des arts plastiques à Tunis.

Elle recevra  la médaille de bronze à Dauphine Art, Sciences et Lettres à Paris en 2011 et deux médailles d’or aux Jeux Olympiques Fine Art de Londres en 2012. L’artiste à l’honneur s’inspire principalement de l’exploration du patrimoine marocain. Peintre, sculpteur, lissière et art thérapeute, Wafaa Mezouar,  démarrera, sous l’influence de l’un de ses professeurs de l’Ecole des Beaux Arts de Casablanca, par la tapisserie d’art moderne passant par la sculpture en atterrissant dans la peinture abstraite faite d’ocre rouge, de brun, de jaune luminescent, illuminant son territoire de pigments bleus volatils où se côtoient quelques notes d’or. Une part de rêve s’installe alors celui d’un Orient relié aux mémoires subtiles, si souvent imprégné du regard de la peinture au cours de l’histoire.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc