Analyse

TangerMed continue de pulvériser les records

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5199 Le 31/01/2018 | Partager
La barre des 50 millions de tonnes de marchandises dépassée en 2017
3,3 millions de conteneurs standards, une première
algeziras_099.jpg

Les ports de TangerMed et d’Algésiras ont eu des trajectoires croisées. Alors que TangerMed vient de battre son record en matière de conteneurs, le port espagnol a connu en 2017 un accident de parcours avec des tensions sociales qui ont nettement affecté son activité conteneurs et le tonnage manutentionné

(*) chiffres sur les 11 premiers mois de l’année 2017

TangerMed n’arrête pas d’avancer et de dépasser ses propres marques. Le complexe portuaire a dépassé, pour la première fois de son histoire, la barre symbolique des 50 millions de tonnes pour se placer à 51,3, soit une croissance de 15% par rapport à l’exercice précédent, selon une note de l’Autorité portuaire de TangerMed, TMPA.

Il s’agit d’un exploit de taille qui prouve la connexion du port avec son environnement immédiat et son passage progressif de port à transbordement à celui de port d’import-export. A titre de comparaison, le port d’Algésiras, principal port d’import-export espagnol avec plus d’un siècle d’histoire derrière lui vient tout juste de dépasser la barre des 100 millions de tonnes.

Pour TangerMed, principal port d’export marocain avec celui de Casablanca, le volume des produits exportés marocains a atteint l’équivalent de 88 milliards de DH en termes de recettes d’export, un chiffre inégalé jusqu’alors. En termes de transport conteneurisé, le port réussit à faire aussi mieux en rendant caduque son exploit de l’an dernier avec 3,31 millions de conteneurs EVP (standards), soit 12% de croissance, alors que le port avait été prévu pour une capacité nominale de 3 millions de conteneurs, un volume qu’il a atteint en 2014.

Selon TMPA, il s’agit d’un effet direct de l’évolution des volumes en partance ou venant d’Afrique avec laquelle TangerMed est connecté par des services hebdomadaires desservant 37 ports. En effet, ce continent s’accapare 35% des échanges conteneurisés, il est suivi par l’Europe avec 25% et l’Asie avec 23%. En matière de tonnage, l’évolution est plus importante pour le trafic conteneurisé car elle passe de 31 à 37,4 millions de tonnes, soit près de 19% de croissance.

port-tanger-med-contener-099.jpg

Le complexe portuaire TangerMed continue sa croissance en dépassant la barre des 50 millions de tonnes de marchandises traitées (Ph. Adam)

Au niveau du trafic roulier, le port a enregistré en 2017 le passage de 286.500 camions TIR, l’équivalent d’un peu plus de 7 millions de tonnes en croissance de 9% en unités et de 14% en tonnage. L’envolée est due à la croissance des exports industriels et agroalimentaires en direction de l’Europe de 10 et 11% respectivement.

Le terminal à véhicules n’a pas chômé pour sa part. Plus de 430.000 véhicules ont transité par ses quais dont 283.663 destinés à l’export et issus des chaines de production de Renault, soit une hausse de 16%. Un volume qui devra connaître d’importantes hausses avec la future entrée en service de l’usine PSA de Kénitra dont la production sera écoulée par TangerMed.

                                                                        

Des extensions en vue

Algésiras voit grand. Le terminal à conteneurs du port le plus au sud de l’Espagne vient de lancer un appel d’offres pour la construction d’une extension supplémentaire. Il s’agit de la deuxième phase du projet Isla Verde Exterior, un projet démarré en début de cette décennie. Dans ce cas, il s’agit de mettre en place un terminal à conteneurs sur un terrain de 37 hectares avec un quai long de 810 mètres avec une capacité additionnelle de plus d’un million de conteneurs par an.

L’une de ses particularités est qu’il emprunte une partie de ses terrains à la mer, ne nécessitant pas d’empiéter sur le développement urbain de la ville d’Algésiras. De l’autre côté du Détroit, TangerMed ne reste pas les bras croisés. Au premier terminal à conteneurs dont la capacité nominale de plus de 3 millions de conteneurs a été atteinte, une extension a été lancée avec TangerMed II.

Ce dernier devra ajouter un peu plus de 5 millions de conteneurs pour porter le total à terme à plus de 8 millions de conteneurs. Le premier quai exploitant cette extension devra entrer en service au 1er janvier 2019. Il a été concédé en 2016 à APM Terminals, actuel concessionnaire du premier quai du  terminal 1.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc