Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:5196 Le 26/01/2018 | Partager

■ «Autour des Chefs»: La gastronomie autrement

autour_des_chefs_096.jpg

Le vin, les épices ou la soie ont donné leur nom à de célèbres routes et parcours emblématiques, évoquant des lieux stimulant l’imaginaire. Au Maroc, un groupement d’entreprises agroalimentaires propose de découvrir la Route du terroir marocain: dévoiler hors des circuits classiques de distribution, des produits alimentaires, allant des légumes frais découpés prêts à l’emploi, la fromagerie artisanale, en passant par les sauces et condiments et autres produits.
Cela à travers des rencontres de présentation et de dégustation des produits autour de chefs et décideurs des restaurants et hôtels.
L’idée de la création du groupement «Autour des Chefs» est née il y a trois ans, lorsque les sociétés FrêLug, Glaces Marilyn et La Ferme de Bouskou ont décidé de s’unir «pour une synergie à la fois commerciale, de logistique et de développement de produits innovants permettant de proposer à nos clients communs, une sélection de produits de qualité 100% Maroc», expliquent les initiateurs. Petit à petit, le Groupement se met en place avec trois autres structures: Pasta di Luigi, Pikarome Gourmet et King Génération. Leur objectif est de réunir une fois par trimestre des chefs des grands hôtels et restaurants du Maroc afin de leur proposer des produits premium, de même qualité et de mêmes standards, qui répondent à leurs besoins et qui leur permettent de disposer d’une offre complète.
«Notre but également est de développer entre nous des plateformes de collaboration et de conquête de nouveaux marchés». Une première rencontre «Autour des Chefs» a eu lieu à Marrakech en décembre dernier et a réuni les plus grands professionnels de la gastronomie au Maroc. Une deuxième est programmée ce samedi à Casablanca. Devra suivre une série d’évènements dans les différentes grandes villes.
 
■ Le couturier Noureddine Amir au musée Yves Saint Laurent

couturier_noureddine_amir_096.jpg

Du 23 février au 22 avril 2018, la Fondation Jardin Majorelle présente une exposition d’œuvres du couturier marocain Noureddine Amir, dans la salle d’exposition temporaire du musée Yves Saint Laurent Marrakech. Cette salle, conçue selon les normes muséologiques internationales, est pensée comme une vitrine culturelle et artistique en mesure d’accueillir toutes sortes d’expositions sur la mode, l’art, la création contemporaine, l’anthropologie, la botanique.A travers cette exposition, la Fondation souhaite ainsi rendre hommage à l’artiste qui se distingue par une adaptation singulière de l’artisanat marocain dans ses créations. «Noureddine Amir est un artiste qui se sert du vêtement pour créer son œuvre», comme le qualifiait Pierre Bergé. Telles des sculptures, les œuvres de Noureddine Amir trouvent leur genèse dans des matières brutes et organiques originaires du Maroc qui en déterminent les formes.
Pour le philosophe et critique d’art, Moulim El Aroussi, «laine, raphia, toile de jute et soie sont choisis avec soin, puis apprivoisés fil par fil avant de subir une métamorphose. Les matières et tissus sont teints au henné, à la peau de grenade sèche ou à l’indigo. Noureddine Amir donne vie à ces matières, en bousculant les codes. Le couturier, de renommée internationale, sublime la création artisanale marocaine en y apportant une véritable réflexion».

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc