Competences & rh

La gouvernance locale en quête de formation

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5193 Le 23/01/2018 | Partager
Des actions pour renforcer les compétences des élus
C’est le cas des rencontres régionales lancées
La région de Rabat était la destination de la 4e escale

Le renforcement du pouvoir des collectivités territoriales présente un sérieux défi, particulièrement en ce qui concerne la mobilisation des compétences et la formation des ressources humaines, qui relèvent aujourd’hui de la région. Consciente de cet enjeu, la Direction générale des collectivités locales (DGCL) met à disposition son expertise pour accompagner les collectivités territoriales dans la formation de leurs élus.

Dans ce cadre, elle a lancé des rencontres régionales sur la gouvernance locale dont la 4e escale a eu lieu, la semaine dernière, à Kénitra. Dans son intervention, Abdessamad Sekkal, président de la région de Rabat-Salé-Kénitra (RSK), a rappelé l’importance de l’expertise cumulée par la DGCL dans le domaine de la formation dont il souhaite tirer profit pour renforcer les compétences de près de 3.000 élus de sa région.

L’organisme a d’ailleurs contribué à la préparation du programme de formation de la région pour la période 2017-2021, souligne Sekkal. Celui-ci, qui a démarré en novembre dernier, vise à renforcer les compétences des élus en vue de leur permettre de s’approprier les outils juridiques et managériaux pour réussir le chantier de la régionalisation, indique Abdelali Hamieddine, vice-président de la région, chargé de la formation.

Etalé jusqu’en 2021, ce programme prévoit 1.200 sessions de formation couvrant les différents aspects de la gestion locale, du volet juridique jusqu’à la planification stratégique en passant par les finances communales et l’urbanisme. Depuis le lancement du programme, 113 sessions ont été organisées jusqu’à la fin de l’année 2017 avec une moyenne de participation d’environ 70% signale Hamieddine. Mais ce dernier tient à signaler que ce taux n’a pas dépassé 20% au niveau de certaines communes.

La rencontre de Kénitra était également une occasion pour plus de 200 présidents et cadres de collectivités territoriales (commune, préfecture ou province) de découvrir les nouvelles dispositions réglementaires et de gouvernance en matière de gestion locale.

Il s’agit notamment du cadre juridique et institutionnel de la régionalisation à travers une analyse des trois lois organiques sur les collectivités territoriales. Sans oublier le volet gestion des ressources humaines et la préparation du budget ainsi que les programmes de développement. La rencontre de Kénitra était aussi une occasion de présenter l’avancement du programme régional de formation lancé en novembre dernier.

L’offre de la DGCL

La DGCL assure une offre de formation diversifiée avec trois cycles fondamentaux. Le premier concerne le cycle d’intégration visant les nouvelles recrues, alors que le deuxième porte sur les fonctions administratives et techniques assurées notamment par le personnel des communes. Ainsi, 144 personnes ont bénéficié des formations initiales assurées par les établissements du département de l’Intérieur en 2015 au profit de techniciens en génie-civil (100) et ceux en horticole paysagiste (44). Plus de 4.000 élus et cadres de collectivités territoriales ont pris part aux conférences thématiques nationales et internationales organisées durant les années 2014 et 2015. Sans oublier un cycle de formation pour accompagner les régions. Dans ce cadre, une formation en alternance est assurée par la DGCL au profit des directeurs des services des collectivités territoriales.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc