Competences & rh

Triangle de Karpman: Apprenez à dompter les jeux psychologiques

Par Karim Agoumi | Edition N°:5193 Le 23/01/2018 | Partager
traingle_karpman_093.jpg

Les jeux psychologiques sont des échanges malsains qui se répètent régulièrement au sein d’une structure et se terminent généralement par un sentiment de malaise. C’est pour apprendre à repérer ces rôles toxiques à la fois destructeurs et générateurs d’inefficacité que le psychologue américain Stephen Karpman a créé dans les années 1970 le triangle de Karpman.

Une méthode nouvellement transposée en entreprise qui permet de réduire les conflits entre les salariés mais qui requiert une bonne dose de patience et un brin d’attention pour être menée avec succès. Oubliez vos clichés sur le management traditionnel et découvrez les ficelles d’une méthode de gestion humaine particulièrement subtile et intelligente grâce à Nabil Fandi, coach de dirigeants et directeur associé du cabinet «Cap Coaching».

■ Un détecteur de sentiments malsains
Le triangle de Karpman est un modèle de détection et d’analyse des jeux psychologiques. Issu directement de l’analyse transactionnelle, il représente par un triangle équilatéral les relations entre les trois rôles toxiques les plus courants: le persécuteur, le sauveur et la victime. Un triangle qualifié également de «dramatique» qui permet d’identifier les sentiments parasites ou «rackets» entre les collaborateurs comme la frustration, la rage, l’incompréhension ou encore le dégoût.
- L’avis du spécialiste: Le triangle de Karpman constitue avant tout un stratagème inconscient dont la qualification de triangle dit «dramatique» doit être comprise dans le sens théâtral et non comme une catastrophe. Il met en scène trois rôles symboliques pouvant être portés par des collaborateurs mais également par un collectif ou par un évènement.

■ Un moyen d’améliorer la communication interpersonnelle des troupes
L’application de cette méthode en entreprise améliore sensiblement la communication entre les collaborateurs, réduisant autant que possible le caractère toxique de leurs échanges et par la même occasion la présence des risques psycho-sociaux. Mais pas seulement. Le triangle «dramatique» permet un gain de temps et d’énergie considérable en éliminant les sentiments parasites, ce qui améliore au final les performances globales des salariés.
 

nabil_fandi_088.jpg

Nabil Fandi est coach de dirigeants et directeur associé du cabinet de formation et de consulting «Cap Coaching». Il pratique régulièrement le triangle de Karpman auprès de ses clients (Ph. N.F.)

- L’avis du spécialiste: Un scénario de type «triangulaire» peut entraîner l’apparition de tensions relationnelles particulièrement handicapantes pour les troupes. Être attentif à ce type de situations permet de les anticiper et donc de les désamorcer. Le triangle de Karpman évite également les interprétations erronées ainsi que les réactions émotionnelles exagérées. Il en résulte au final une baisse des conflits, une amélioration de l’ambiance au travail voire une diminution significative de l’absentéisme.

■ Trois rôles endossés par les manipulateurs
Trois principaux rôles sont généralement endossés par les manipulateurs et mis en évidence à travers le triangle dramatique. Le persécuteur, tout d’abord, libère généralement son agressivité sur une victime en l’infériorisant et en pointant du doigt ses faiblesses. Méconnaissant la dignité, il humilie et donne des ordres en provoquant la rancune. La victime, quant à elle, énerve et excite tout en se positionnant comme inférieure. Elle peut aisément se laisser mener contre son gré sans rien dire ou en se plaignant à des tiers. Enfin, le sauveur étouffe et apporte une aide inefficace tout en créant la passivité par l’assistanat. Il est généralement pris d’un besoin maladif d’aider les autres, même si ces derniers ne lui ont rien demandé.
- L’avis du spécialiste: Le triangle dramatique illustre un véritable jeu de pouvoir intégrant trois rôles différents mais directement liés. Ce «manège» malsain peut impliquer plus de trois individus, auquel cas un même rôle sera rempli par plusieurs d’entre eux.

■ Les ficelles pour sortir du triangle
Pour sortir du triangle de Karpman, il est tout d’abord conseillé de repérer les rôles psychologiques de ses collaborateurs pour éviter de rentrer à nouveau dans leur jeu. Il faut également apprendre à lâcher prise et à ne pas se laisser «atteindre» par ces échanges malsains et déroutants en recourant aux techniques de relaxation. Pour annuler rapidement l’effet de ces remarques assassines, la communication assertive et non violente s’avère par ailleurs particulièrement efficace. Un moyen d’apprendre à donner à ses interlocuteurs des signes de reconnaissance positifs appelés plus précisément «strokes» en analyse transactionnelle. Enfin, en dernier lieu, l’employé peut faire appel aux services d’un thérapeute spécialisé.
 

paprasse_bureau_093.jpg

Les jeux psychologiques, particulièrement malsains et destructeurs, sont courants dans les entreprises marocaines. Le triangle de Karpman permet de les repérer et de les contourner pour réduire les tensions entre salariés et améliorer plus globalement leur communication interpersonnelle (Ph. Govtech.com)

- L’avis du spécialiste: Le meilleur moyen d’éviter l’engrenage du triangle dramatique est de veiller à ne pas se laisser prendre en se montrant attentif et en restant alerte à tout sentiment de malaise quel qu’il soit. Il convient aussi d’éviter de réagir dans l’immédiat en se donnant le temps d’élaborer une stratégie pour répondre à ses interlocuteurs. Humour, reformulations bienveillantes mais également métaphores réfléchies peuvent ainsi devenir des armes de défense efficaces.

■ L’apanage des grands groupes avant tout
Le triangle dramatique est une méthode de plus en plus employée par les entreprises marocaines. Cette pratique est notamment l’apanage de grands groupes et de multinationales dont notamment Renault Maroc, Wafa Assurance, Hertz Maroc ou encore Les eaux minérales d’Oulmès. La démarche fait par ailleurs souvent l’objet de séminaires menés par des coachs certifiés et visant à apprendre aux participants à déjouer les pièges des manipulateurs.
- L’avis du spécialiste: Cette méthode est régulièrement adoptée sous nos latitudes. Les rôles du persécuteur et de la victime sont en effet fréquemment joués dans les entreprises marocaines, dont la gestion et le fonctionnement relationnel reposent encore trop souvent sur un rapport dominant-dominé.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc