De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5193 Le 23/01/2018 | Partager

• La loi sur les difficultés d’entreprise au Conseil de gouvernement
Le Conseil du gouvernement qui tient sa réunion hebdomadaire ce jeudi devra démarrer par le projet modifiant et complétant la loi relative au code de commerce sur les difficultés de l’entreprise. Il étudiera, par la suite, trois projets de décret, dont deux relatifs au renouvellement de la licence attribuée à «Al Houria Telecom SA» et «Orbcomm Maghreb» pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau public de télécommunications par satellites. Le troisième décret portera, lui, sur la modification du décret instituant une rémunération des services rendus par le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Division des stratégies de formation). Pour finir la séance, il sera procédé aux propositions de nomination à de hautes fonctions. M.A.B.

• Flexibilité: Pas de perturbations sur la devise pour Moody’s   
Comme Fitch Ratings, Moody’s estime que le récent élargissement de la bande de cotation du dirham n’aura pas d’impact. «Nous ne nous attendons pas à des perturbations ou pressions majeures sur la devise étant donné que la libéralisation progressive de change intervient alors que le déficit du compte courant est globalement conforme aux fondamentaux, avec une prévision de 4 à 5% du PIB au cours des deux prochaines années qui est soutenu par taux de couverture d’environ six mois», souligne l’agence d’évaluation. Pour elle, la ligne de précaution et de liquidité de 3,5 milliards de dollars dont dispose le Maroc auprès du FMI constitue «un filet de sécurité supplémentaire en cas de perturbations imprévues de la balance des paiements», chose qu’elle ne prévoit pas. M.A.B.

• L’Acaps dématérialise la gestion des réclamations
L’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale a mis en place une solution de gestion et de traitement des réclamations des assurés. Cette plateforme permet le dépôt de la réclamation à travers un formulaire détaillé, le suivi du dossier et la communication des informations complémentaires et des pièces justificatives. L’autorité de contrôle et les opérateurs ont fixé des délais de réponse réduits selon les cas. K. M.

• Les inégalités au Maroc selon Oxfam
Un Marocain sur deux a un niveau de vie inférieur à 11.589 DH par an, soit 966 DH par mois. Dans le rural, la moitié des habitants vivent avec moins de 8.678 DH par an contre 14.270 DH en ville. Dans son nouveau rapport sur le partage des richesses, Oxfam indique que plus de 1,6 million de personnes restent pauvres et se retrouvent donc dans l’incapacité de se nourrir suffisamment et de se procurer les biens de base.  Et 4,2 millions de personnes restent vulnérables, c’est-à-dire susceptibles de basculer dans la pauvreté à tout moment. .K. M.

• Des améliorations mais...
Si la situation globale s’est améliorée entre 2001 et 2014, l’augmentation des richesses  bénéficierait principalement à un petit nombre de personnes fortunées: «trois milliardaires marocains détiennent 4,5 milliards de dollars, soit 44 milliards de DH. Leur richesse est telle que la croissance de leur fortune en une année représente autant que la consommation de 375.000 personnes parmi les plus pauvres sur la même période».K. M.

• ONDA: Record de passagers en 2017
Le nombre de passagers qui ont transité par les aéroports marocains franchit un nouveau palier.  Le trafic aérien a augmenté de près de 12% en 2017. Selon l’Office national des aéroports (ONDA), l’année 2017 est une année record pour les aéroports qui ont accueilli plus de 20,3 millions de passagers. Cette évolution à deux chiffres n’a, en effet,  plus été atteinte depuis 2010. M.A.B.  

• Plasturgie: Appel à projets
Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce, déclinera, jeudi 25 janvier, le contrat de performance plasturgie 2017-2020. La rencontre qui réunira les membres de la Fédération marocaine de plasturgie sera également l’occasion de présenter l’appel à projets de l’écosystème ainsi que l’offre foncière de MedZ pour l’accompagnement  des écosystèmes industriels. H.E.

• Loi de finances: Tournée des comptables agréés
L’Organisation professionnelle des comptables agréés (OPCA) organise du mercredi 24 janvier au 7 février un road show régional (Oujda, Fès, Tanger, Beni Mellal, Casablanca et Agadir). La tournée portera sur la présentation des dispositions fiscales de la loi de finances. H.E.

• Conférence au sommet des gendarmes boursiers
L’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) accueille jeudi 25 janvier à Rabat la 40ème Conférence du comité régional Afrique Moyen Orient de l’Organisation internationale des commissions des valeurs (OICV). Le thème retenu pour cette édition est : « Le financement par le marché des capitaux en Afrique et au Moyen Orient : défis & opportunités». A.S.
• Anapec: Des «agences mobiles» pour le rural
L’Anapec vient de lancer des unités mobiles afin de se rapproche du monde rural. Le projet a été monté en partenariat avec la Coopération Internationale Allemande (GIZ). Sous le nom de «Anajit», ces caravanes présenteront des offres d’emploi adaptées à la population rurale et périurbaine. Elles seront déployées dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès et l’Oriental. T.E.G.

• Avant Scène voit grand
L’agence Avant Scène, qui compte dans son tour de table Jamel Debbouze et Africinvest déploie une nouvelle stratégie de croissance.
Capitalisant sur son expertise et son savoir-faire depuis 15 ans, l’entreprise devient un Groupe de communication globale 360° en officialisant le lancement de son entité conseil et média «109», à Casablanca. En devenant un groupe intégré, Avant Scène vise à mieux accompagner les stratégies de croissance de ses clients aussi bien au Maroc qu’à l’international. N.D.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc