Régions

Agadir/Tourisme: Un nouveau portail pour mieux vendre la destination

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5183 Le 05/01/2018 | Partager
Visitagadir.com, une plateforme évolutive et interactive en trois langues
Un investissement de 1,1 million DH
Pour l’heure, sur Google, Agadir «se prend pour Marrakech»

Jardin Majorelle, Palais de la Bahia, Koutoubia, Ménara, Tombeaux Saadiens et Palais El Badi. Ce sont les sites marrakchis qui sont proposés, dans l’ordre et en première position, sur Google quand on tape «Visiter Agadir». C’est seulement après que viennent des sites propres à la région Souss Massa comme la Vallée des oiseaux, le Parc national Souss Massa, le Musée amazigh...

Un peu plus loin se glisse malencontreusement l’hôtel Les Jardins de l’Agdal (de Marrakech toujours) et un hypothétique Dolphins world parc d’attraction qui n’a pas encore vu le jour! «C’est étonnant qu’une telle aberration circule sur Internet sans qu’aucune mesure n’ait été prise pour y remédier, et ça fait longtemps que cela dure», s’indignent les professionnels.

Il est en effet temps que les responsables s’empressent de corriger cette situation à la source, pour qu’Agadir cesse de vendre à son insu la ville rouge. C’est aujourd’hui l’occasion ou jamais, d’autant plus que les professionnels du tourisme se penchent maintenant sur le volet numérique.

Avec notamment la récente mise en place d’une stratégie digitale triennale et le lancement d’un nouveau portail visitagadir.com Un projet qui a vu le jour grâce à l’appui financier (1,1 million DH) du Conseil communal d’Agadir dans le cadre du plan conjoint Commune/Conseil régional de tourisme (CRT). La plateforme, à la fois évolutive et interactive, est réalisée avec le système de gestion de contenu «Drupal», pour sa puissance, ses nombreuses fonctionnalités et son interface facile d’utilisation.

Conçu par l’entreprise Void d’Agadir, le portail propose un contenu varié couvrant l’ensemble du territoire de la région Souss Massa avec des reportages photos, des vidéos thématiques… Il est actuellement disponible en français, anglais et arabe, la version allemande étant en cours. Les visiteurs sont invités à contribuer à la richesse du site par le biais de la publication de commentaires, de photos ou de partage sur les réseaux sociaux.

Les professionnels ne sont pas en reste puisqu’ils peuvent accéder à un espace membre, via un extranet qui apporte toute l’information disponible en termes de statistiques et de communication spécialisée. Cet outil va de même devenir un moyen de communication efficace entre les structures hôtelières, qui disposent chacune d’une page propre modifiable grâce à des codes d’accès. Une formation sera d’ailleurs dispensée aux professionnels prochainement, est-il indiqué.

Stratégie numérique

«Ce portail est un premier pas réussi dans le cadre d’une stratégie numérique globale», se félicite Asma Oubou, Directrice du CRT. «La prochaine étape est le management collectif et collaboratif de la plateforme par les professionnels qui sont appelés à s’impliquer pour le développement numérique cohérent de la destination», a-t-elle ajouté.
Dans le détail, la stratégie digitale du CRT se décline en 4 axes. Il s’agit de réaffirmer la stratégie online/offline de la destination, promouvoir la destination et renforcer sa bonne visibilité sur Internet, d’améliorer l’accueil numérique et faciliter l’accès à l’information avec la création d’une «smart city» (accès wifi public, bornes interactives, QR codes…) Et enfin, de mettre en place des outils de gestion de la e-réputation.

De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc