De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5177 Le 27/12/2017 | Partager

• AWB: Près de 2 milliards de DH d’investissements d’ici 2018
Attijariwafa bank a d’importants projets d’investissement. Le groupe a prévu une enveloppe de plus de 1,8 milliard de DH sur 2017 et 2018. La banque, qui devrait terminer l’année sur un montant de 898 millions de DH d’investissement, a budgétisé des dépenses de l’ordre de 909 millions de DH pour 2018.
Il s’agit d’un programme d’investissement qui porte sur le réseau de distribution avec la création de nouvelles agences ainsi que l’aménagement de plusieurs autres. A cela s’ajoutent la mise à niveau de la sécurité et la modernisation des infrastructures informatiques. M.A.B.

• Lydec publie son 1er rapport RSE
Le délégataire casablancais de la distribution (eau, électricité, assainissement et éclairage public) vient de publier son 1er rapport de contribution sociale, sociétale et environnementale. Fruit de deux années de préparation, ce rapport présente la démarche RSE mise en oeuvre par Lydec, ses différentes phases d’évolution ainsi que les actions menées par l’entreprise en 2016 au regard des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux de la métropole. Pour la préparation de ce rapport, Lydec s’est appuyée sur une vaste consultation qu’elle a menée en 2016 auprès de plus de 4.000 parties prenantes autour des enjeux RSE. A.E.

• Aswak Assalam: 49.000 m² de surface de vente
Aswak Assalam fête son 19e anniversaire. L’enseigne, qui compte 13 hypermarchés au Maroc, propose aujourd’hui un total de 49.000 m² de surface de vente, avec 70.000 références et 7.200 places de parking.
Depuis le lancement de son 1er magasin à Rabat en 1998 (Hay Ryad), Aswak Assalam a élargi son réseau sur les principales villes: Rabat, Marrakech, Agadir, Kénitra, Témara, Mohammedia, Tanger, Oujda, Essaouira et Casablanca. De nouveaux sites sont programmés par le groupe. A.E.

• Yatim relance les consultations avec les syndicats
De nouvelles consultations avec les partenaires sociaux. Mohamed Yatim, ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, mène les rencontres sur deux jours avec les syndicats.
Le ministre prend la température, discute de la méthodologie et des demandes des uns et des autres. Mais pas question de les réunir tous, pour le moment, autour de la même table tant que la méthodologie n’est pas arrêtée: faut-il constituer des commissions sectorielles, techniques, etc. La suite logique de ces consultations est la reprise de la session du dialogue social ouverte en octobre dernier. En tout cas, le gouvernement veut parvenir à un accord sur trois ans. K.M.

• Code du travail: Des jurisprudences arrivent
Les imprécisions de la législation relative à l’emploi mènent la vie dure aux employeurs, salariés, inspecteurs du travail et tribunaux.
La Cour de cassation s’apprête ainsi à livrer des jurisprudences destinées à clarifier certaines procédures, selon l’association des juges du Maroc. A.Na   
• 17 conventions pour la recherche dans l’artisanat
Plusieurs enquêtes et études sont en préparation dans le domaine de l’artisanat. Afin de faire de la recherche un levier pour le développement du secteur, le secrétariat d’Etat en charge de l’Artisanat et de l’Economie sociale a paraphé 17 conventions avec des universités et écoles nationales. A.Na

• «Mixité et Gouvernance» pointe la discrimination dans le public
Sensibiliser sur le poids des discriminations envers les femmes dans les pays de la Méditerranée et notamment dans la fonction publique. C’est dans ce sens que le réseau marocain «Mixité et Gouvernance» et le réseau «Mixité et Gouvernance autour de la Méditerranée» viennent de tenir leur 7e réunion régionale commune. Une rencontre marquée par la participation active de près d’une vingtaine de femmes dont la majorité occupe de hauts postes de responsabilité au sein des administrations publiques de pays euro-méditerranéens. Un évènement dont les principaux acteurs ont   recommandé, entre autres, l’adoption d’une politique inclusive au sein de la fonction GRH des administrations publiques ainsi que l’étude du coût économique des discriminations, ce dernier étant particulièrement important et donc handicapant. K.A.

• La Fondation Attijari repense son portail universitaire
La Fondation Attijari vient de confier la refonte complète de son portail universitaire «jamiati.ma» à l’agence franco-marocaine Void. La plateforme, lancée en 2008, qui vise à orienter les étudiants marocains et africains sur les filières post-bac, bénéficie désormais d’une nouvelle identité visuelle, de moteurs de recherche optimisés ainsi que de contenus enrichis. Un véritable guide complet et pédagogique qui comporte au total plus de 2.500 diplômes référencés. K.A.

• Programmation informatique: Une nouvelle école à Casablanca
L’école de formation à la programmation informatique «Le Wagon» s’installe à Casablanca. Les intéressés pourront ainsi suivre plus de 45 cours lors d’un programme s’étalant sur 9 semaines. A l’issue de leur formation, ces derniers pourront travailler en tant que développeur au sein d’une startup ou encore lancer leurs propres produits web. L’établissement accueillera dès le mois de mars entre 15 et 20 personnes. K.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc