Analyse

Tourisme: Les businessmen, nouvelle locomotive de croissance

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5177 Le 27/12/2017 | Partager
Chinois et tourisme d’affaires boostent les arrivées à Tanger
25% de croissance des nuitées à fin septembre
tourisme_chinois_077.jpg

Les chiffres laissent entrevoir une nette évolution due au développement du tourisme d’affaires, mais aussi à celui des touristes asiatiques, Chinois en particulier, même s’ils ne sont pas visibles dans les classements officiels. Ils sont listés en tant que touristes étrangers pour l'instant

Le secteur touristique continue sur le chemin de la croissance. A fin septembre, le nombre de nuitées a pratiquement frôlé le million, soit une croissance de 25% par rapport à la même période de 2016. Des résultats qui révèlent la bonne santé du secteur qui, malgré la mauvaise performance des croisiéristes, surfe sur les performances du tourisme d’affaires et étranger, l’espagnol et le chinois en particulier.

L’exploit est nettement perceptible du côté des non-résidents qui enregistrent une croissance de 55%. Les marchés traditionnels comme l’Espagne et la France montrent des signes de solidité en affichant des taux de 17 et 20%, alors que d’autres marchés explosent comme celui de la Scandinavie dont le nombre de visiteurs a été multiplié par quatre, même si le volume reste modeste avec un peu plus de 10.000 nuitées.

Du côté des résidents, véritable locomotive du tourisme national dans le temps, leur évolution n’a pas subi de grands changements. Lors de la période en question, les nationaux ont enregistré une croissance de 12%, pas loin de leur score habituel lors des dernières années.

Pour les opérateurs, la principale raison de cet engouement se retrouve du côté de l’industrie. En effet, le développement des investissements et du secteur automobile, entre autres, a eu un effet de levier sur le tourisme en dopant les arrivées et les nuitées, surtout lors des mois d’avril et de mai. C’est le cas de Renault avec son usine ou la Zone franche de Tanger et la Tanger Automobile City qui attirent un nombre important de visiteurs et d’hommes d’affaires en quête de business.

Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte telle la montée en flèche d’autres nationalités comme les Chinois. Leur nombre a nettement augmenté depuis la facilitation des conditions d’entrée au Maroc. Certains opérateurs estiment que leur nombre aurait atteint des chiffres conséquents même s’ils ne sont pas encore listés à part dans les statistiques officielles de la ville.

A cela s’ajoute l’important effort en matière de mise à niveau de Tanger qui, avec des projets comme Tanger-Métropole et le nouveau port de Tanger-ville, a donné à la cité des arguments pour concurrencer d’autres destinations méditerranéennes. Mais la ville attend avec impatience la fin de l’année pour pouvoir finalement dépasser le million de nuitées et franchir cette barre symbolique qui a longtemps échappé à Tanger.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc