Régions

Nord: Le Conseil régional du tourisme en quête de financements

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5172 Le 20/12/2017 | Partager
Panne sèche pour cet organe chargé de la promotion
Seule la mairie de Tanger participe au budget de cette instance
mustapha_boucetta_072.jpg

Pour Boucetta, l’aide financière des conseils élus est primordiale pour le développement du secteur touristique (Ph. Adam)

Caisses vides pour le Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. L’aveu, un véritable cri d’impuissance, a été lancé dernièrement par Mustapha Boucetta, son président, lors d’une réunion avec les opérateurs du secteur et des élus dont en particulier le Conseil de la Région.

Le CRT, selon son président, travaille quasi exclusivement avec l’aide de l’Office national marocain du tourisme qui prend en charge les opérations de promotion lancées par l’institution. La mairie de la ville de Tanger met la main à la poche et apporte 400.000 DH d’aide annuelle, mais le reste des collectivités locales ne suit pas. L’absence la plus remarquée parmi les bailleurs de fonds du CRT est le Conseil de la Région.

Cette instance devait en principe participer avec 1,5 million de DH par an au budget du CRT dépendant de sa région. Mais depuis sa création, le Conseil dirigé par Boucetta n’a jamais reçu d’aide directe de cette institution, au contraire des autres CRT qui sont alimentés par leurs conseils de région respectifs. «Nous vivons dans la misère», martèle encore le président qui assure que les salaires des collaborateurs de ce mois risquent de ne pas être versés.

«Le tourisme dans la région du Nord, c’est sérieux», insiste encore Boucetta. Il emploie 80.000 personnes et attire plus de 650.000 visiteurs qui génèrent près d’un million et demi de nuitées. Et l’aide financière des conseils élus est primordiale pour le développement de ce secteur. Malgré cette situation inconfortable, le CRT et ses collaborateurs n’ont pas chômé.

Ses équipes ont présenté un ambitieux plan d’action pour 2018 qui se place dans la suite des actions réalisées lors de cette année. Il se caractérise d’abord par la finalisation du virage entamé vers le digital en 2017 et qui a réduit les impressions des brochures. Le Conseil s’est tourné vers le web où tous ses guides sont disponibles, suivant en cela les indications de l’ONMT.

La région dispose actuellement d’un site web complet donnant la voix à l’ensemble des territoires touristiques, un travail de longue haleine lancé fin 2016 et qui sera poursuivi en 2018 par la mise en place d’un module de communication robotisé qui répondra aux questions fréquentes des internautes sans intervention humaine.

Le CRT a aussi en idée la création d’un Convention Bureau TTA, qui à l’image du «Moroccan Convention Bureau» (MCB) ou Bureau marocain des congrès, sera dédié à la promotion de l’activité de tourisme de congrès dans la région. Parmi les événements à organiser en 2018 figure aussi celle d’une bourse régionale du tourisme. L’idée est de réunir les opérateurs du secteur lors d’un événement majeur.

En effet, la plupart ne se réunissent ensemble que lors des foires à l’étranger. Enfin, le Conseil régional du tourisme entend mettre encore plus d’énergie dans le développement du tourisme actif qui est le futur de l’activité dans les zones rurales et de montagne.

Diverses initiatives ont été lancées en 2017 et il s’agit de les encourager lors de la prochaine année en profitant de la proximité des marchés espagnol et français, très demandeurs pour ce type de tourisme. Un plan d’action qui reste toujours dépendant des fonds disponibles.

Un excellent cru pour 2017

Selon Abdelghani Ragala, directeur du CRT de la Région, il est à prévoir que, finalement, Tanger pourra dépasser le million de nuitées pour la première fois de son histoire. Déjà les 989.000 nuitées de 2016 ont été atteintes le mois dernier, ce qui permet de prévoir de rompre cette barrière psychologique à la fin de cette année. Parmi les principaux facteurs ayant aidé, se situe celui de la promotion mais aussi celui du tourisme d’affaires qui connaît une montée importante depuis quelques années.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc