Entreprises

Transport maritime: Cosco Shipping lance une desserte directe

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5171 Le 19/12/2017 | Partager
2 lignes: vers l’Europe du Nord et l’est de la Méditerranée
L’armateur déploie 5 navires porte-conteneurs via Casa
transport_martime_071.jpg

Cosco Shipping introduit une nouvelle offre logistique entre l’Asie et l’Europe du Nord via Casablanca. A fin octobre, le trafic de conteneurs représentait environ 14% du trafic global des ports gérés par l’ANP

Cosco Shipping lance un nouveau service au départ de Casablanca. La compagnie desservira directement le port de la capitale économique avec une ligne régulière. Il compte déployer 5 navires porte-conteneurs de grande taille (4.250 EVP, conteneur équivalent 20 pieds).

Deux escales hebdomadaires sont programmées au port de Casablanca vers l’Europe du Nord et l’est de la Méditerranée. Opérationnel depuis le 7 décembre, ce nouveau service maritime dispose d’une capacité en conteneurs réfrigérés de 300 prises, pour les produits périssables.

«Nous amenons une offre globale à nos clients et pas simplement des lignes Chine-Casablanca. Nos clients travaillent sur toutes les destinations. Nous devons donc être en mesure de leur proposer des services sur l’Europe du Nord, l’Afrique de l’Ouest… au départ de Casablanca», fait valoir Michael Duhamel, DG de Cosmo Shipping, représentant exclusif au Maroc de Cosco Shipping Lines.

L’armateur est ambitieux. Il se fixe 3-4 ans pour être le troisième opérateur maritime au Maroc. Pour atteindre ces objectifs, l’armateur compte multiplier les investissements, lancer de nouvelles lignes maritimes pour grignoter des parts de marché à la concurrence. Ses concurrents sont les trois leaders du transport maritime - le danois Maerks Line, l'italo-suisse MSC (Mediterranean Shipping Company) et le français CMA CGM.

Ces derniers sont au Maroc depuis des décennies, contrairement à lui, qui y est depuis environ 3 ans. En 2016, le groupe a réalisé à l’échelle mondiale un chiffre d’affaires de 5,8 milliards de yuan (environ 753,9 millions d’euros), avec près de 10% des capacités mondiales en transport maritime en conteneurs.

L’ouverture de cette ligne apporte une solution logistique à ses clients qui chargent d’Asie et qui ciblent le marché européen. En plus de fournir une solution logistique dans les deux sens (est de la Méditerranée et nord de l’Europe), ce nouveau service intra-Europe va pallier, via le port du Pirée, le problème logistique des conteneurs d’Asie et du Golfe qui transitaient avant par l’Espagne. Par ailleurs, l’offre vient contrer le transport routier (TIR) vers l’Europe du Nord, notamment en périssable (agrumes, primeurs). Il est donc évident que cette ligne à vocation d’en transférer davantage vers le volume conteneur.

Sur le marché, un conteneur 20 pieds coûte aux alentours de 400-500 euros pour les flux Europe du Nord-Casablanca. Les flux retour (Casablanca-Europe du Nord) coûtent environ 300 euros pour un conteneur 20 pieds. «A notre niveau, nous serons dans les prix du marché», fait valoir le manager. Dans le réfrigéré, le transport routier du Souss au nord de l’Europe coûte environ 4.000 euros. A l’inverse, pour un conteneur réfrigéré (tout compris) les prix sont d’environ 2.000-2.500 euros. Ce qui est très loin du coût du transport par camion.

«Nos objectifs à terme sont entre 300 et 500 conteneurs pour Casablanca à la descente, 200 à 300 conteneurs vers le Maroc et l’Egypte à partir de la Turquie ainsi que 300 à 400 conteneurs, qui viendront du Pirée en provenance d’Asie», explique-t-il.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc