De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5170 Le 18/12/2017 | Partager

• Fonction publique, corruption, concurrence… les retards qui irritent le FMI
Pour le FMI, la vigueur de la croissance au Maroc dépendra de l’application des réformes. Les préoccupations sont nombreuses: efficacité du marché du travail, accès à la finance, qualité de l’éducation, efficience des dépenses publiques et amélioration du climat des affaires. En dehors des dispositifs de protection sociale dont le renforcement est jugé essentiel, l’équipe du FMI plaide aussi pour «une mise en œuvre prudente de la décentralisation budgétaire, une réforme globale de la fonction publique, le renforcement de la supervision des entreprises publiques et des mesures destinées à améliorer le ciblage des dépenses sociales…». Le Fonds  attend «avec intérêt la poursuite des progrès dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et dans l’opérationnalisation du Conseil de la concurrence». F. Z. T.

• Premier conseil de l’AMDIE
L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) tiendra son premier conseil d’administration mercredi
20 décembre. A l’ordre du jour, l’adoption des statuts de l’agence, son organisation interne et son plan d’action. La nomination de Hicham Boudraâ en tant que directeur intérimaire a été entérinée vendredi 15 décembre. Un projet de décret détermine la tutelle de l’agence, la composition de son conseil d’administration ainsi que les représentants de l’administration. H.E.

• Et de l’Agence du digital
L’Agence de développement du digital (ADD), qui devait s’appeler au départ l’Agence de développement numérique (ADN), tiendra son premier conseil d’administration vendredi 22 décembre. La rencontre sera consacrée à l’adoption des statuts, de l’organigramme et du plan d’action de l’agence. Un directeur intérimaire pourrait également être nommé. A l’image de l’AMDIE, le conseil  d’administration de l’ADD comprendra des représentants des exportateurs,
du patronat et du système bancaire. H.E.
• DGI: Une application mobile pour l’immobilier…
La Direction générale des Impôts (DGI) vient de lancer une application mobile nommée «Référentiel des prix de l’immobilier». Elle permet d’accéder aux prix de référence en matière de cession immobilière pour le calcul de l’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers (IR/PF). Conçue en deux langues, arabe et français, cette application permet d’être au même niveau d’information que l’administration fiscale en matière de transactions immobilières. Elle est téléchargeable gratuitement sur les plateformes Play Store (Android) et App Store (IOS). La DGI tient à préciser que les prix qui y figurent sont des prix moyens qui ne constituent en aucun cas une évaluation directe d’un bien immobilier. F.Z.T.

• Lutte contre l’extrémisme: Une stratégie à l’étude
Le Conseil supérieur des Oulémas veut passer à une nouvelle phase dans la lutte contre l'extrémisme. Ses membres, réunis dans le cadre de la 25e session samedi dernier, ont mis l'accent sur la nécessité d'initier une nouvelle stratégie «basée sur la vigilance spirituelle». Parmi les questions à l'ordre du jour: l'examen des moyens pour lutter efficacement contre les tentatives d'atteinte au modèle religieux marocain. Les membres de cette instance ont aussi mené une évaluation des moyens d'action dans les mosquées et des méthodes de diffusion de valeurs dans ces espaces. M.A.M.
 
• Effondrement de Belvédère: Cicalim dément toute implication
Suite à l’effondrement du mur d’une unité de stockage d’aliments pour volailles et bétail, Cicalim et ses dirigeants réfutent tout lien avec ce sinistre. «Cicalim ne dispose d’aucun entrepôt dans la circonscription de Belvédère», précise l’entreprise. Six personnes ont trouvé la mort et plusieurs ont été blessées lors de ce drame survenu mercredi 13 décembre à Casablanca. A.E.

• Barid Al-Maghrib: L’activité courrier certifiée
Barid Al-Maghrib a obtenu la certification ISO 9001, version 2015, pour son activité courrier recommandé. Ce type de courrier associe la sécurité d’envoi à la traçabilité, depuis le dépôt jusqu’à la livraison au destinataire contre signature. Il fournit également une preuve juridique de dépôt. Un timbre-poste spécial, intitulé: «La Lettre recommandée certifiée ISO 9001 v 2015», a été émis à cette occasion. A.E.

• Conservation foncière: Du nouveau pour les topographes
L’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie s’est engagée à dématérialiser les services destinés aux ingénieurs topographes. Une convention a récemment été signée dans ce sens. Un comité sera créé afin d’assurer le suivi de ce projet. A.Na

• Code de la route: Les piétons verbalisés
A Casablanca, les agents de police ont commencé à verbaliser les piétons qui traversent en dehors des passages cloutés. Les contrevenants doivent s’acquitter d’une amende de 25 DH, prévue par le code de la route. A Rabat, des piétons ont été verbalisés jeudi 14 décembre. Pour les automobilistes qui ne respectent pas le passage-piétons, une amende de 500 à 1.000 DH est prévue. A.E.

• Immobilier: Nouvelle signature dans le haut standing
Yamed Capital vient de lancer la commercialisation de son 1er projet haut standing à Casablanca. Sa filiale Yamed Promotion voit le jour en même temps que son premier projet résidentiel. Localisé sur boulevard de Biarritz, à 550 m du Morocco Mall, «Terre Océane» offre à ses futurs habitants le choix entre des lots de terrain à partir de 600 m2 et deux typologies de villas. Quant aux tarifs, ils démarrent à 5,7 millions de DH.
Pour rappel, Yamelki, l’une des filiales de Yamed Capital, a lancé en avril dernier la commercialisation de son 1er projet de logements sociaux à Bernoussi. Un investissement de l’ordre de 1,4 milliard
de DH pour 5.000 logements sur 22 ha. A.E.
• L’aéroport Ibn Battouta accueille son millionième passager
L’aéroport de Tanger est sur un trend haussier. La plateforme vient d’accueillir ce week-end son millionième passager, un touriste français transporté par la compagnie Air Arabia. L’aéroport connaît également une croissance à deux chiffres en matière de fret (+68% en 2016). A.A.

• Le CHU de Marrakech exporte son expertise au Nigeria
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech vient de conclure un partenariat de coopération avec les autorités sanitaires nigérianes. Les principaux axes de ce partenariat seront l’assistance technique pour l'établissement du premier Centre de chirurgie cardiovasculaire au Nigeria, l’assistance par la formation, la supervision et le suivi de la création de la première unité de chirurgie d'oto-rhino-laryngologie. Il est aussi prévu la formation de médecins spécialisés nigérians au CHU Mohammed VI de Marrakech, ainsi que le développement d'un programme de santé maternelle et infantile avec le soutien du Centre de Marrakech. B.B.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc