De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5168 Le 14/12/2017 | Partager

• Enfin une réglementation pour le gaz naturel
Pour encadrer l’approvisionnement du Royaume en gaz naturel, le gouvernement vient d’adopter un projet de loi. Le texte a pour objectif d’accompagner la stratégie «Gas To Power» et de contrôler les activités formant la chaîne gazière telles que l’importation, le stockage, le transport, la commercialisation… Le plan gazier porte sur la réalisation d’un terminal à Jorf Lasfar en 2021, la construction de deux centrales à cycle combiné de 1.200 MW, un gazoduc de 400 km reliant le terminal au gazoduc Maghreb-Europe dans le nord du pays. L’investissement total est estimé à 4,6 milliards de DH. H.E.

• Maghreb Steel augmente son capital
Maghreb Steel revient de loin. Au bord de la faillite il y a quelques années, le sidérurgiste vient d’opérer avec succès une augmentation de capital. Celle-ci a porté sur un montant de 65 millions de DH. Le capital social de la société atteint désormais 2,6 milliards de DH. M.A.B.   

• Nouveau gérant pour Helvetica Assurance Maroc
Plusieurs changements chez Helvetica Assurance Maroc. L’assureur vient de changer de forme juridique pour devenir une société à responsabilité limitée d’associé unique. Cette transformation intervient suite à la cession par Swiss Quality Holding Maroc de 350 parts sociales au profit de Hicham Fechtali qui devient de fait le gérant unique de la société. M.A.B.

• Mobilité durable: Aaqius s’offre Tanger
Aaqius, spécialiste suisse des énergies alternatives, signera ce vendredi un accord avec divers partenaires publics dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma pour l’introduction de son standard énergétique basé sur l’hydrogène. Il s’agit du Stor-H, un système de transport d’énergie basé sur des cannettes d’hydrogène en poudre, sûr et sans danger pour l’environnement, selon ses concepteurs, déjà introduit dans la Région de Marrakech-Safi. L’objectif affiché par Aaqius est d’arriver à en équiper 10.000 véhicules au Nord à l’horizon 2022. A.A.

• Prada plie définitivement bagages
Après avoir fermé boutique il y a quelques temps déjà, la marque de luxe italienne dissout sa société au Maroc. Dotée au départ d’un capital social de 90 millions de DH, la Sarl de Prada dans le Royaume va être dissoute par anticipation. Les liquidateurs ont, à cet effet, été nommés et leurs devoirs et obligations ont été déterminés. M.A.B.
• Education: Les indemnités des directeurs gelées depuis 2015
3 promotions sont déjà sorties du cycle de formation initiale de cadres de l’administration pédagogique, destiné à former une nouvelle génération de directeurs gestionnaires des écoles publiques (près de 1.500 lauréats). La quatrième est aujourd’hui en formation. Seulement voilà, aucun lauréat n’a encore reçu d’indemnités pour ses nouvelles fonctions (voir L’Economiste du 3 janvier 2017), gelées depuis 2015-2016. Du côté du ministère, c’est le silence radio. Le moral de ces cadres, dont beaucoup ont été affectés à des centaines de kilomètres de chez eux, est aujourd’hui en berne. A.Na

• Céramique: Des concertations décisives ce jeudi
Importateurs et producteurs de céramique viennent de sceller un accord (voir page 7). Ils comptent se réunir deux fois par an au minimum. Manière de garder un œil sur l’évolution du marché domestique, la coopération bipartite, le développement commun de l’export en Afrique... Les signataires assurent vouloir «désigner ce jeudi 14 décembre les membres du comité de suivi et l’agenda» de leur feuille de route. Lutte contre la contrebande, traçabilité des marchandises et promotion de la production nationale sont parmi les points à l’ordre du jour. F.F.         

• Nouveau président pour les adouls
Moulay Bouchaïb Fadlaoui est le nouveau président de l’Instance nationale des adouls. Il a été élu le 10 décembre par 95 voix contre 94 pour Mohamed Sassioui, le président sortant. Cinq candidats étaient en lice pour la présidence: Mohammed El Ouali de Tanger, Abdelaziz Dada de Kenitra et Khalid El Mrini de Fès. Le nouveau président a été depuis 2010 à la tête du Conseil régional des adouls de Casablanca. Lauréat de l’Université Hassan II, le Dr Fadlaoui a intégré la profession en 1994. La révision de la loi qui régit les 3.000 adouls est l’une de ses priorités. F.F.

• Les produits «Picot» retirés du marché marocain
Le ministère de la Santé a décidé de suspendre la commercialisation des produits d'alimentation infantile «Picot», fabriqués par le groupe français Lactalis nutrition. La société en charge de la commercialisation est sommée de retirer immédiatement tous les produits associés à cette marque du marché marocain. La décision a été prise suite à un rapport du ministère de la Santé français sur l'apparition de cas de salmonelles chez des nourrissons de moins de 6 moins (voir aussi notre édition du mardi 12 décembre 2017).  Le Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc relevant du ministère met à disposition le numéro de téléphone 0801.000.180 afin de répondre aux questions des parents et des professionnels de la santé. F.Z.T.

• Le groupe Zniber et l’émirati Jenane investissent 750 millions de DH
Bonne pioche pour le Maroc au SIAL Moyen-Orient qui se tient du 12 au 14 décembre à Abu Dhabi. Diana Holding (groupe Zniber) a signé hier mercredi un accord de joint-venture avec le groupe émirati Jenane Investissement. Ce partenariat porte sur un investissement de 750 millions de DH étalé sur la période 2018-2020. Il concerne deux axes. Le premier porte sur le développement de la filière fruits rouges (framboises, mertilles, fraises…) et le second concerne l’huile d’olive. Cet accord englobe toute la chaîne de valeur, depuis la plantation au Maroc jusqu’à la commercialisation à l’export.  Il est prévu la mobilisation de 350 hectares de fruits rouges (Moulay Bouslham et Agadir) pour une production estimée entre 5.000 et 6.000 tonnes. Les deux partenaires visent également la plantation de 850 hectares d’oliviers pour une production oléicole de 5.000 tonnes par an. Cette huile extra vierge est destinée au marché américain. N.D.

• Femmes adouls: L’incontournable Fatwa?
L’ouverture du métier d’adoul aux femmes fait débat au sein de la profession. Il y a ceux qui s’y opposent catégoriquement et ceux qui y sont favorables sous certaines conditions. L’Instance nationale des adouls est tiraillée par ses deux courants inconciliables. Avant de faire marche arrière, le ministère de la Justice prévoyait un concours en octobre 2017 pour recruter 700 nouveaux adouls, aussi bien des hommes que des femmes (cf. L’Economiste n°5064 du 13 juillet 2017). La profession vient de rendre un avis au ministère de tutelle: «Le Conseil supérieur des Oulémas devrait se prononcer après une saisine de SM le Roi», selon une source proche du dossier. F.F.

                                                                  

Effondrement d’un mur à Casablanca 2 morts et des blessés

effondremenr-mur-068.jpg

Hier mercredi vers 13h30, un mur s’est effondré au niveau de la rue Sergent Mohammed  Khalich dans la commune des Roches Noires à Casablanca. Il s’agit du mur d’un entrepôt d’usine «Anaam», d’une longueur de près de 100 mètres. Bilan provisoire: 2 morts et 3 blessés. A. R.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc