Primary tabs

Entreprises

Addoha veut préserver les acquis de son PGC

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5165 Le 11/12/2017 | Partager
Après avoir réalisé les objectifs de sa cure d’austérité, le groupe déjà tourné vers l’avenir
Le moyen standing et les projets en Afrique, ses relais de croissance
L'activité en Afrique représentera 300 millions de DH de chiffre d'affaires dès 2018
addoha_pgc_065.jpg

Avant même la fin du Plan Génération Cash, Addoha a dépassé ses objectifs. Aujourd’hui, il est déjà tourné vers son nouveau plan d’entreprise pour les 3 prochaines années

Addoha a les yeux résolument tournés vers l’avenir. Le groupe immobilier qui vient de publier les réalisations de son plan génération cash (PGC) se projette déjà dans les objectifs de son futur plan triennal (2018-2020) d’entreprise. Selon les toutes dernières indiscrétions, Addoha envisage de maintenir un rythme de croissance maîtrisée en conservant les acquis du PGC en termes de structure bilancielle et de rentabilité.

«Nous allons partager les grandes lignes de ce plan avec le marché avant la fin de l’année», confie à L’Economiste Anas Berrada Sounni, DG délégué du groupe Addoha. «Une chose est sûre, nous voulons engager le futur d’une manière prudente et sereine dans un contexte plutôt difficile sur le court terme», ajoute-t-il. Le promoteur veut ainsi préserver ses acquis.

Il va donc privilégier les cash flows par rapport à la croissance sur le court terme. Sur un horizon plus lointain (moyen terme), le management entend profiter des opportunités que devront lui offrir leurs relais de croissance que sont le développement du segment moyen standing et l’activité en Afrique subsaharienne. Sur le premier volet, le groupe envisage une montée en puissance de sa marque Coralia compte tenu de la forte demande en logement du moyen standing.

La marque qui écoule entre 800 et 1.000 unités par an devrait augmenter la cadence pour atteindre 1.500 à 2.000 livraisons annuelles à terme. Pour ce qui est de l’Afrique subsaharienne, le management va se focaliser pour le moment sur deux pays en particulier la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Addoha va développer un projet de 10.000 logements sociaux sur les 6 prochaines années.

Au Sénégal, c’est un projet de 1.000 unités moyen standing qui va être développé par Addoha. D’ailleurs, les activités en Afrique contribueront à 300 millions de DH dans le chiffre d’affaires du groupe dès 2018. Addoha envisage aussi de se développer dans d’autres pays du continent (Tchad, Congo Brazzaville et Cameroun), «mais pas avant 2019 et pour des petits projets», prévient Berrada.

Pour parvenir à réaliser d’aussi importants projets de logements sociaux, le promoteur a dû baliser le terrain. Il a pu grâce aux partenaires bancaires ainsi qu’aux Etats respectifs obtenir un rallongement de la durée de crédit notamment à 25 ans et à des taux intéressants. «On vient d’ailleurs de signer des conventions dans ce sens que ce soit au Sénégal ou en Côte d’Ivoire», affirme le DGD.  

Sur le haut standing, le groupe dit avoir une visibilité de 2 à 3 ans avec un chiffre d’affaires sécurisé compris entre 2,5 et 2,8 milliards de DH. Il veut maintenir les ventes de Prestigia à un niveau de 1.500 unités par an. D’ailleurs, Berrada se réjouit de la qualité de l’assiette foncière du groupe dont la taille avoisine les 4.000 m² pour une valeur comptable comprise entre 9 et 10 milliards de DH.

Si Addoha peut voir l’avenir plus sereinement, c’est qu’elle est parvenue à dépasser les objectifs de la cure d’austérité qu’elle s’était infligée en 2015. Addoha affiche aujourd’hui des fondamentaux et une structure bilantielle solides. L’endettement net du groupe a baissé de 3,4 milliards de DH en trois ans pour se fixer à moins de 6 milliards réduisant ainsi le taux de l’endettement (gearing) à 31,5%. «Cela nous offre une importante marge de manœuvre pour appréhender l’avenir avec sérénité», se réjouit Berrada.

Autres réalisations du PGC, la réduction du stock initial de produits finis à 9.300 unités par rapport aux 15.000 unités au démarrage du plan ainsi que la collecte de plus de 23 milliards de DH de cash collecté sur la période du PGC, dont 15,1 milliards sur le segment économique et moyen standing. Le tout en assurant un niveau de rendement important (bien supérieur à celui des bons du Trésor) pour ses actionnaires qui s’établit à 6,8%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc