Régions

Rabat: Un cachet international pour l’artisanat

Par Karim Agoumi | Edition N°:5163 Le 07/12/2017 | Partager
Le ministère du Tourisme tient son 5e salon «Minyadina» jusqu’au 10 décembre
90 exposants locaux rencontreront plus d’une trentaine d’investisseurs étrangers
rabat-artisanat-063.jpg

La capitale abrite jusqu’au 10 décembre la cinquième édition du salon de l’artisanat «Minyadina». Un évènement qui attend pas moins de 90 entreprises participantes et plus de 10.000 visiteurs professionnels (Ph. L’Economiste)

Faire découvrir aux professionnels étrangers tout le potentiel de l’artisanat marocain. C’est dans cette optique que le ministère du Tourisme et de l’Economie sociale tient, jusqu’au 10 décembre, à Rabat, la 5e édition de son salon professionnel «Minyadina». Un évènement auquel participent plusieurs dizaines d’exposants venus promouvoir l’image internationale d’un secteur en pleine effervescence qui emploie 2,5 millions de Marocains.

Près de 4.500 m2 sont mis à disposition du public et accueillent pas moins de 90 entreprises et coopératives structurées. Des stands qui représentent les principales filières du domaine dont notamment le cuir, la décoration, l’habillement, les produits du terroir ou encore l’ameublement.

Ces exposants auront notamment la possibilité de rencontrer une clientèle de prescripteurs étrangers originaires du Portugal, du Danemark ou encore de Suède estimée à plus d’une trentaine de professionnels. Au total, plus de 10.000 visiteurs professionnels sont attendus d’ici la clôture du salon.

L’évènement affiche par ailleurs une programmation à la fois riche et diversifiée. Sont notamment prévues des conférences sur l’expansion de l’artisanat et les enjeux de ce secteur sous nos latitudes. Des rencontres B to B permettront également de conclure de nombreux contrats entre opérateurs marocains et étrangers, concrétisant ainsi de nouvelles opportunités d’affaires dans le domaine.

Une manifestation qui vise dans un premier temps à faire connaître les produits de l’artisanat marocain aux acheteurs étrangers et à contribuer à internationaliser le secteur. Mais pas seulement. La manifestation fera également office de plateforme de rencontre entre artisans d’ici et d’ailleurs. Un moyen efficace d’échanger leur savoir-faire ancestral et d’explorer de nouvelles techniques de travail des plus enrichissantes.

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc