De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5162 Le 06/12/2017 | Partager

• Affaire Al-Qods: Le Roi interpelle Trump
L’intention du président américain Donald Trump de déménager l’ambassade de son pays vers Jérusalem, et de reconnaître ainsi la ville sainte comme capitale d’Israël, a suscité de nombreuses réactions. SM le Roi a adressé, hier mardi, un message à Trump. Le Roi y a exprimé sa «profonde préoccupation, ainsi que l’inquiétude ressentie par les Etats et les peuples arabes et musulmans». «L’actuel pas est susceptible d’impacter négativement les perspectives d’une solution juste et globale au conflit palestino-israélien, sachant que les Etats-Unis d’Amérique sont l’un des principaux parrains du processus de paix», a souligné le Roi. Le Souverain s’est également entretenu par téléphone avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.T.E.G.

• Un centre de soins de santé primaires pour Sidi Bouknadel
Environ un an et demi du lancement de ses travaux, le Centre de soins de santé primaires de Sidi Bouknadel (préfecture de Salé) voit enfin le jour. Le centre, réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, pour une enveloppe de 16 millions de DH, a été inauguré hier mardi par SM le Roi. A.Na

• Mode d’emploi pour couvrir les affaires judiciaires  
La Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca) vient de rendre une décision relative au respect des procédures judiciaires, à la présomption d’innocence et au respect de la vie privée. Le régulateur vise à mettre en conformité l’information des diffuseurs avec la Constitution, les lois et les cahiers de charge des télés et radios. Il est ainsi interdit de diffuser des images de personnes en état d’arrestation ou menottées. La Haca exige aussi de ne pas divulguer l’identité des mis en cause dans une enquête judiciaire tant qu’il n’y a pas eu de procès. Les mineurs victimes ou ayant des ennuis avec la justice bénéficient d’une protection  particulière. F.F.  

• Vie privée: Une marge de manœuvre avec le droit européen?   
L’UE en partenariat avec  l’autorité de la protection des données personnelles (CNDP) ont réuni les 4 et 5 décembre à Rabat des experts européens et marocains. La portée du nouveau Règlement européen sur les données personnelles a été au cœur des débats, auxquels ont participé les représentants d’entreprises d’offshoring notamment. Certaines dispositions du Règlement européen ne doivent pas êtres aveuglément transposées. En tant que pays souverain, le Maroc a une réalité économique et juridique qui lui est propre. Il doit donc bien placer le curseur à l’heure où la refonte de la loi sur les données personnelles s’impose. F.F.  

• La CNSS tient son conseil d’administration
Rapport d’activité, compte et bilan 2016…La CNSS tient aujourd’hui mercredi 6 décembre son conseil d’administration. Il s’agit de la session de juin qui a été reportée le temps que de nouveaux administrateurs soient désignés. K.M.

• Notaires et CDG plongent dans la digitalisation
C’est un premier pas vers le tout numérique. Les notaires et la CDG digitaliseront les comptes de dépôts et de règlements. Ces derniers sont tenus par la CDG en tant que tiers de confiance. L’établissement public va mettre en place une plate-forme en ligne «CDGNET» sécurisée pour l’échange de données: nature de la transaction, montants, bénéficiaires, virement... C’est dans cette perspective aussi que l’interface «Tawtik» développée par l’Ordre des notaires sera adaptée avec «CDG NET». F.F.

• Faits divers: Entre 1,5 et 2 millions de téléspectateurs        
L’émission Moudawala (Délibération) dédiée aux affaires judiciaires a réalisé en novembre 2017 une audience qui oscille entre 1,5 et 2 millions de téléspectateurs. L’émission diffusée par Al Aoula et présentée par la magistrate Rachida Ahfoud n’a plus de concurrent. En effet, Massrah Al Jarima (Scène de crime) a été arrêtée par 2M. Le régulateur tente depuis quelques années de faire le ménage dans le paysage audiovisuel. Sa dernière décision sur la présomption d’innocence en est une preuve. F.F.

• Mundiapolis lance un MBA panafricain
L’université Mundiapolis renforce son positionnement sur l’Afrique. L’établissement s’apprête à lancer le 14 décembre prochain un MBA panafricain en e-learning. En 2016, l’université avait levé 100 millions de dollars auprès du fonds d’investissement britannique Actis, en vue d’accompagner son déploiement sur le continent. Elle a également récemment intégré le réseau panafricain d’enseignement supérieur privé, créé par le fonds. A.Na

• Criminalité: 21 affaires pour 1.000 citoyens
Le taux de criminalité au Maroc est stable depuis 2015, selon le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, qui s’exprimait lundi dernier au Parlement. L’on compte 21 affaires pour 1.000 citoyens par an. Il s’agit de «l’un des taux les plus bas au monde», selon Boutayeb. Jusqu’en septembre dernier,  378.974 affaires  ont été résolues par les services de sûreté nationale, sur un total de 420.664, soit près de 92,3%. A.Na    

• Financement de l’Education: Une dizaine de ministres étrangers réunis à Rabat
Le manque de ressources financières fait partie des principaux facteurs d’échec des systèmes éducatifs. Une dizaine de ministres étrangers sont actuellement réunis à Rabat (du 5 au 7 décembre) afin de débattre de ce sujet, dans le cadre de la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la francophonie (Confemen). L’objectif est d’examiner les leviers permettant de drainer des ressources, à la fois internes et externes, pour le secteur. Des recommandations seront livrées à la fin de l’évènement. A.Na 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc