Entreprises

Pourquoi l'OCP s'allie à IBM

Par Amin RBOUB | Edition N°:5162 Le 06/12/2017 | Partager
Les deux groupes viennent de créer la JV Teal Technology & Services
Un chiffre d'affaires prévisionnel de 500 millions de DH dès 2020
Un Tech Park et un Data Center World Class à Benguérir
ocp-062.jpg

La transformation digitale de l'OCP implique non seulement les usines et le process industriel du groupe, mais elle va au delà en passant par l'ingénierie financière, les ressources humaines, la gouvernance... L'enjeu est de switcher vers l'industrie 4.0 (Ph. Jarfi)

L'OCP opère déjà sa transformation digitale. Pour bien asseoir cette mutation technologique, le digital s'impose en tant que levier majeur d'accélération et d'exécution de la stratégie. L'enjeu est de passer à l'industrie 4.0. Ce qui passe par un vaste programme de digitalisation tous azimuts.

Une transformation qui touche non seulement les process industriels, mais aussi l'ingénierie financière, les ressources humaines, la gouvernance, la communication... l'ensemble des métiers du groupe afin de relever le challenge de l'excellence opérationnelle ainsi que le développement de services à plus forte valeur ajoutée. Les enjeux ne se limitent pas à l'activité elle-même du groupe industriel. Elle la transcende pour accompagner le développement en Afrique, l'innovation, le transfert de technologies et la montée en compétences.

Pour mieux négocier le virage de l'usine 4.0, le groupe marocain s'allie au géant mondial des IT, IBM en l'occurrence. Cette alliance se traduit déjà par la création de Teal Technology & Services. Dotée d'un capital de 15 millions de DH, la joint-venture Teal est détenue à 49% par l'OCP et 51% par IBM.

Elle sera structurée en trois Business Units: infrastructures services, applications services et transformation digitale.  Pour les 5 premières années du déploiement de la JV, le chiffre d'affaires moyen sera autour de 500 millions de DH. A l'horizon 2020, Teal est appelée à devenir l'une des plus importantes entreprises nationales dans le domaine IT, en termes de chiffre d'affaires.  Le personnel de la JV devra être autour de 350 dès 2020. 

Concrètement, l'offre de Teal sera adaptée aux différents clients nationaux et africains. L'entreprise est appelée à développer une offre exhaustive et sur mesure. C'est-à-dire des solutions à la carte de manière à accompagner aussi bien l'expression que la compréhension des besoins des différentes cibles (secteurs public et privé) avec une offre innovante dédiée aux PME.

En termes d'enjeux, il va sans dire que ce nouvel entrant va révolutionner de fond en comble l'écosystème digital, tant à l'échelle nationale que continentale. La JV devra injecter de nouvelles opportunités en termes de business et garantir des relais de croissance au made in Maroc. Elle se traduire également par une montée en compétences et un transfert de savoir-faire dans l'ingénierie et l'infrastructure IT. 

De surcroît,  cette opération à l'initiative de l'OCP devra structurer un écosystème numérique à travers la création d'un Tech Park, tout autour de l'Université Mohammed VI Polytechnique. Ce parc numérique de dernière génération vise à promouvoir l'innovation en termes de sourcing, à assurer  l'accompagnement et le développement d'un nouveau tissu de start-ups compétitives ainsi que des entreprises nationales et continentales à forte valeur ajoutée. 

Dans le même sillage, le Tech Park va abriter un Data Center (le 2e de son genre en Afrique). Propriété de l'OCP, le parc technologique sera en partie mis à la disposition de la JV Teal, en mode location, pour héberger et gérer l'infrastructure du groupe phosphatier. Ceci étant, le Tech Park sera aussi ouvert pour accueillir d'autres opérateurs.

De l'avis d'experts IT, «il s'agit là d'une infrastructure World Class au service du Maroc et du continent africain. Elle apportera une grande flexibilité en termes d'accueil des besoins des clients et partenaires spécialisés dans les services IT, en plus de solutions clés en main et de réponses à la carte». 

Les toutes premières retombées induites par la JV OCP/IBM se traduiront dans les plus brefs délais par une flexibilité, une fiabilité, voire une excellence opérationnelle aux standards internationaux. L'impact sera aussi considérable en termes d'efficacité énergétique.

D'autant plus que le Data Center reflète la vision environnementale ainsi que la composante de développement durable retenues par la Ville verte Mohammed VI. Un site de choix puisqu'il offre une grande accessibilité, une connectivité ainsi que les services d'un Tech Park intégré, l'Université Mohammed VI de Benguérir ou encore la Ville verte de Mohammed VI.

Industrie 4.0

La transformation digitale du Groupe OCP implique la mobilisation de plusieurs technologies et compétences. Au-delà, elle constitue une opportunité de croissance pour les entreprises du secteur. Bien évidemment, le déploiement passe par le renforcement des compétences du groupe en capitalisant sur les dernières technologies. Evidemment, ce saut qualitatif implique des enjeux de développement à l'échelle nationale et continentale et ce, à plusieurs niveaux: agriculture, développement durable ou encore duplication d'usines clés en main en mode industrie 4.0.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc